Plusieurs tombes des martyrs des conflits de 1948 et 1967 ont également été endommagées lors de cette démolition.

Dimanche, plusieurs tombes musulmanes situées à proximité de la mosquée Al Aqsa à Jérusalem-Est occupée, démolies par la municipalité de Jérusalem, largement connue pour être administrée par Israël.

Les véhicules du génie de la municipalité dans la vieille ville ont détruit plusieurs tombes au cimetière Al-Yusufiye près de la mosquée Al-Aqsa.

Les véhicules de la municipalité ont également rapidement quitté les lieux après que des Palestiniens se soient rassemblés sur des informations faisant état d’ossements trouvés dans des tombes lors de l’opération de démolition.

Dans une interview, le directeur exécutif de la Commission pour la protection des tombes musulmanes, Ahmed al-Dajani, a expliqué à l’agence Anadolu que les tribunaux israéliens ont officiellement autorisé la Direction de l’archéologie israélienne à travailler sur un site proche du cimetière.

Ahmed a ajouté, disant qu’il y avait des tombes de musulmans martyrs dans le conflit entre 1948 et 1967 parmi les tombes démolies. Non seulement cela, mais d’autres informations soumises indiquent également qu’Israël fera face à des poursuites judiciaires à la suite de l’acte de la municipalité.

Il a également déclaré que la municipalité de Jérusalem sous l’administration israélienne a prévu de construire un parc près du cimetière d’Al-Yusifiye. Cependant, la région elle-même est une partie indispensable du cimetière.

Le cimetière d’Al-Yusufiye, situé juste à côté du mur de la vieille ville, est l’un des plus anciens cimetières musulmans de Jérusalem occupée.

Auparavant, la municipalité de Jérusalem avait tenté de démolir un escalier historique qui menait à la vieille ville et à la mosquée Al-Aqsa, mais a échoué car les Palestiniens ont empêché le mouvement.

En vertu du droit international, la Cisjordanie et Jérusalem-Est sont considérées comme des territoires occupés.

Un territoire peut être considéré comme un territoire occupé lorsqu’il est placé sous l’autorité de l’armée ennemie, en l’occurrence l’armée israélienne.

ARTICLES SIMILAIRES