Prenez les hadiths suivants comme remèdes ou solutions pour COVID-19 si vous êtes musulman :


1. L’apôtre d’Allah a dit : « Ni le Messie (Ad-Dajjal) ni la peste n’entreront à Médine.

2. L’apôtre d’Allah a dit : « (La mort de) la peste est un martyre pour chaque musulman.

3. Le Prophète a dit : « Celui (un musulman) qui meurt d’une maladie abdominale est un martyr et celui qui meurt de la peste est un martyr.

4. « La peste était une punition qu’Allah envoyait sur qui Il voulait, mais Allah en a fait une bénédiction pour les croyants. Aucun (parmi les croyants) ne reste patient dans un pays où la peste a éclaté et considère que rien ne lui arrivera sauf ce qu’Allah a ordonné pour lui, mais qu’Allah lui accordera une récompense semblable à celle d’un martyr. »

5. Umar bin Al-Khattab est parti pour Sham et lorsqu’il a atteint Sargh, les commandants de l’armée (musulmane), Abu ‘Ubaida bin Al-Jarrah et ses compagnons l’ont rencontré et lui ont dit qu’une épidémie avait éclaté à Sham. « Umar a dit : « Appelez pour moi les premiers émigrants ». Alors `Umar les a appelés, les a consultés et les a informés qu’une épidémie avait éclaté à Sham. Ces personnes différaient d’opinion. Certains d’entre eux ont dit: « Nous sommes sortis dans un but et nous ne pensons pas qu’il soit approprié d’y renoncer », tandis que d’autres ont dit (à ‘Umar), « Vous avez avec vous. D’autres personnes et les compagnons de Apôtre d’Allah, alors ne conseillez pas que nous les emmenions à cette épidémie. » `Umar leur dit : « Laissez-moi maintenant ». Puis il a dit: « Appelle l’Ansar pour moi. » Je les ai appelés et il les a consultés et ils ont suivi le chemin des émigrés et différaient comme eux. Il leur a alors dit : Laissez-moi maintenant », et a ajouté : « Appelez pour moi les anciens de Quraysh qui ont émigré l’année de la conquête de la Mecque. » Je les ai appelés et ils ont donné un avis unanime en disant : « Nous conseillons que vous devriez retourner avec les gens et ne pas les emmener à ce (lieu) d’une épidémie. » Alors `Umar a fait une annonce, « Je retournerai à Médine dans la matinée, alors vous devriez faire de même. » Abu ‘Ubaida bin Al-Jarrah a dit (à ‘Umar) : « Es-tu en train de fuir ce qu’Allah a ordonné ? » Oui, nous fuyons ce qu’Allah a ordonné à ce qu’Allah a ordonné. N’êtes-vous pas d’accord que si vous aviez des chameaux qui descendaient une vallée ayant deux endroits, l’un vert et l’autre sec, vous les feriez paître sur le vert seulement si Allah l’avait ordonné, et vous les feriez paître sur le sec seulement si Allah l’avait ordonné ? » A ce moment-là `Abdur-Rahman Bin `Auf, qui avait été absent à cause d’un travail, est venu et a dit : « J’ai une certaine connaissance à ce sujet. J’ai entendu l’apôtre d’Allah dire : « Si vous en entendez parler (une épidémie de peste) dans un pays, n’y allez pas ; mais si la peste éclate dans un pays où vous séjournez, ne vous enfuyez pas. « ‘Umar remercia Allah et retourna à Médine.

Symptômes

Doa puissant pour le coronavirus

Introduction

Que la paix soit sur vous tous ! Dans cette situation grave de l’épidémie de COVID-19, voici le doa ou Supplication dont tout le monde parle !

Bien qu’il soit classé comme Daee’f par certains, nous le recommandons toujours :

Il a été rapporté par Anas que :

Le prophète [SAW] avait l’habitude de dire : « Allahumma inni a’udhu bika minal-jununi wal-jadhami, wal-barasi wa sayy’il-asqam (O Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre la possession, la lèpre, la leucodermie et les maladies graves (qui peuvent conduire à une déformation visible) . »

(Sunan et Nasai : 5493)

Parallèlement à ce doa, vous devez connaître la position correcte de l’Islam sur l’épidémie de coronavirus et prier.

Peut-on prier à la maison ? ou devons-nous aller au Masjid pour prouver notre Imaan ?

Précautions


Consultez ces Hadiths et décidez vous-même :

1. Abdullah ibn al-Harith et l’imam Muhammad ibn Sirin ont dit que Sayyiduna ‘Abdullah ibn ‘Abbas s’est adressé à nous un jour extrêmement pluvieux et lorsque le Muadhin s’est levé pour annoncer la prière, Ibn ‘Abbas a dit : ‘ ne dites pas, ‘Hayya al-Salah (venez à la prière)’ mais dites plutôt, « Priez dans vos maisons. »

C’était comme si les gens n’aimaient pas que Sayyiduna ‘Abdullah ibn ‘Abbas prenne cette décision pour la prière de Jumu’ah, alors il a dit: «Celui qui est meilleur que moi a fait cela. La prière du vendredi est une règle fixe, mais je n’aime pas vous faire sortir pendant que vous marchez dans la boue et la pluie. (Bukhari) Sayyiduna ‘Abdullah ibn ‘Abbas était parmi les compagnons la connaissance la plus approfondie du Coran en raison de la du’a du Prophète pour lui. Il possédait une taqwa indescriptible et avait une confiance (tawakkul) en Allah que nous ne pourrions jamais atteindre – mais il a dit aux gens de prier Dhuhr à la maison en raison de fortes pluies et d’un danger potentiel. Par conséquent, personne ne peut critiquer la décision qu’il a prise et l’exemple qu’il a donné. Il y a aussi d’autres exemples que nous avons dans notre tradition qui créent un précédent pour cela et prouvent que prendre des précautions n’est pas un signe de manque de foi ou d’iman.

2. Les Compagnons ont dit que le Prophète n’avait pas le choix entre deux choses, sauf que il a choisi le plus facile d’entre eux par souci des gens – ne pas vouloir leur faire subir des épreuves (Tirmidhi).

3. Abu Salamah a rapporté : Le Messager d’Allah, paix et bénédictions sur lui, a dit : «Il n’y a pas d’infection (sans le décret d’Allah). Ne mélangez pas les malades avec les sains. « 

Source : aḥīḥ Muslim 4124

Ainsi, bien qu’il n’y ait pas de maladie contagieuse dans l’Islam, cela signifie que la première personne à être touchée était en fait due à l’ordre d’Allah et les suivantes aussi. Mais par précaution, nous ne pouvons pas mélanger les malades avec les sains, c’est-à-dire que la quarantaine est nécessaire et approuvée par l’Islam.


6 recours/décisions pour un musulman ou un non-musulman :


une.
Ne pas aller dans un pays où sévit la peste.

b.
Ne pas quitter une terre où sévit la peste (dans le but de fuir).

c.
Ne pas craindre la peste mais Allah.

ré.
Croyez que la mort de la peste donne le martyre aux musulmans.

e.
La peste ou le Dajjal ne peuvent pas entrer à Médine.

F.
La peste est une bénédiction pour les croyants.

« Hasbunallahu Wa Ni’mal Wakeel, Ni’mal Maula Wa Ni’man Naseer! »


Jazakallahu Khairun. Et Allah connaît le meilleur !