Importance du Hajj

Importance du Hajj

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Toutes les louanges et tous les remerciements sont dus à Allah, et que la paix et la bénédiction soient sur Son Messager.

Faisant la lumière sur l'éthique et la signification du Hajj, Ibn Qudamah Al-Maqdisi dit dans son livre Mukhtasar Minhaj Al-Qasidin:

Celui qui a l'intention d'accomplir le Hajj doit d'abord faire tawbah (repentir à Allah), régler ses dettes, préparer des provisions suffisantes pour son voyage et pour sa famille jusqu'à son retour, rendre les fiducies à leurs propriétaires légitimes et faire face à ses dépenses par des moyens légaux.

Il lui est recommandé d'accompagner les hommes justes pour s'entraider dans leur cheminement. S'il y a un groupe de personnes qui partent pour le Hajj, ils doivent choisir l'un d'entre eux pour être leur chef pendant leur voyage afin de mettre de l'ordre dans leurs affaires.

Le pèlerin doit s'en tenir aux bonnes manières islamiques dans tous les aspects, demander aux justes de faire duaa (supplication à Allah) pour lui, et dites les supplications prophétiques authentiques que le Prophète (que la paix soit sur lui) aurait dites au cours de son voyage et de son Hajj. Ces supplications prophétiques sont traitées en détail dans les livres de Fiqh, il convient donc de s'y référer pour plus d'informations à cet égard.

Sachez bien qu'il n'y a aucun moyen d'attirer vers Allah, le Très-Haut, si ce n'est en se débarrassant de ses désirs, en s'abstenant des plaisirs, en se limitant aux nécessités et en se consacrant exclusivement à Allah, le Très-Haut, dans tous les domaines. moment et repos.

C'est pour cette raison que les ascètes des religions précédentes s'isolaient du peuple, se retirant dans les grottes des montagnes et préférant la solitude à la compagnie des autres, en quête d'intimité avec Allah, le Très-Haut.

Le Hajj est donc décrété par Allah comme étant l’acte ascétique de la Oumma musulmane. Il est recommandé au pèlerin de libérer son esprit de toutes affaires sauf de l'obéissance à Allah, le Très-Haut. Il doit être mal habillé et échevelé, s'écartant de la parure ou inclinant vers les choses qui excitent la vaine gloire et la rivalité.

Ici, nous pouvons rappeler le récit de Jabir (qu'Allah l'agrée) selon lequel le Prophète (que la paix soit sur lui) a dit : « Allah, le Très-Haut, se vante devant les anges au sujet des pèlerins, en disant : « Regardez Mes serviteurs ; ils sont venus à Moi, échevelés et poussiéreux, de tout ravin profond. Je vous rends témoin que je leur ai pardonné.'» (Ibn Khayzamah)

Allah, le Très-Haut, a honoré Sa Maison, l'a sanctifiée et en a fait un lieu de visite.

Vous devez en outre savoir que chaque action et pilier pertinent au Hajj comprend une leçon ou un avertissement destiné aux personnes saines d'esprit comme suit :

Lorsque le pèlerin se sent poussé à prendre beaucoup, cherchant suffisamment de provisions pour durer tout le voyage sans se gâter ou se détériorer avant d'atteindre sa destination, qu'il se souvienne que le voyage vers l'au-delà est beaucoup plus long et que la provision pour cela est vraie piété. En dehors de la piété, tout ce que l'on considère comme une provision sera abandonné après la mort, le laissant dans l'erreur. Gardez-vous donc de gâcher vos actions, qui constituent votre provision pour l'au-delà, par la souillure de l'hypocrisie et de l'ostentation.

Il est recommandé au pèlerin, au moment de quitter sa patrie, de se souvenir du départ assuré de ce monde transitoire vers l'au-delà.

En enlevant ses vêtements habituels et en portant les vêtements de l'Ihram, il doit se rappeler du linceul dans lequel il sera enveloppé pour l'enterrement.

Alors que le pèlerin prononce les paroles de Talbiyahil doit garder à l'esprit que cela signifie une réponse à l'invocation d'Allah, le Très-Haut, comme il est indiqué dans le verset coranique qui dit : {Et proclame le pèlerinage parmi les hommes : ils viendront à toi à pied et (montés) sur toutes sortes de chameaux, appuyés à cause des voyages à travers des routes de montagne profondes et lointaines.} (Al-Hajj 21 :27)

En entrant dans le Haram (l'enceinte sacrée), il doit être rempli d'espoir d'être épargné du châtiment d'Allah, le Très-Haut, et en contemplant la Kabah, le pèlerin doit être conscient dans son cœur de la majesté de la Maison, la vénérant. avec une telle intensité qu'il semble s'attendre à voir le seigneur de la maison. Il doit en outre exprimer sa gratitude à Allah, le Très-Haut, pour l'avoir amené à ce haut degré et pour l'avoir inclus dans la compagnie de ceux qui se rapprochent de Lui.

En touchant la Pierre Noire, le pèlerin doit croire qu'il prête allégeance à Allah, le Très-Haut, et lui jure obéissance. Il doit également prendre la résolution d'être fidèle à son serment, car la colère d'Allah est due au traître.

S'accrochant aux couvertures de la Kabah et pressant sa poitrine contre son mur (à la partie appelée Al-Multazam), l'intention du pèlerin devrait être de se rapprocher avec amour et désir de la Maison et du Seigneur de la Maison, recherchant la grâce à travers le contact et espérant l'immunité contre le Feu de l'Enfer.

En même temps, son intention doit être sincèrement de demander pardon et de demander grâce, tout comme celui qui a péché contre un autre s'accrochera à ses vêtements tout en implorant son pardon, démontrant qu'il n'a d'autre refuge ni recours que son pardon.

En passant entre Safa et Marwah, le pèlerin doit se rappeler comment il oscillera entre les deux balances de la Balance sur le lieu de la Résurrection. En outre, il fait preuve de dévouement au devoir et espère être considéré avec compassion, tout comme celui qui entre en présence d'un roi et s'en va sans savoir si le souverain a décidé de l'accepter ou de le rejeter. Il continue de traverser la cour à maintes reprises, espérant recevoir miséricorde la deuxième fois, sinon la première.

En se tenant à Arafah, le pèlerin doit – lorsqu'il voit les foules se presser, entend les voix fortes parler en plusieurs langues et voit les différents groupes suivre leurs imams à travers les observances rituelles – se souvenir du lieu de la Résurrection, le rassemblement des communautés avec leurs prophètes et leurs dirigeants, chaque communauté suivant son prophète, aspirant à l'intercession, tous hésitant avec la même incertitude entre le rejet et l'acceptation.

Quant au lancement des cailloux, le but du pèlerin devrait être d'obéir au commandement divin, de démontrer sa soumission, sa servitude et sa volonté de s'y conformer sans aucune justification psychologique évidente.

Lorsque les yeux du pèlerin contemplent le mur de Médine, il doit se rappeler que c'est la ville qu'Allah, le Très-Haut, a choisie pour son Prophète (que la paix et la bénédiction soient sur lui), qu'il en a fait le but de sa migration, que c'était son maison. Il devrait en outre envisager les empreintes de pas du Messager d'Allah (que la paix soit sur lui) alors qu'il parcourait la ville et se rappeler comment il se déplaçait dans ses rues, en imaginant son humilité et sa démarche gracieuse.

En visitant le Messager d'Allah, le pèlerin doit ressentir dans son cœur sa formidable dignité et se rendre compte qu'il est conscient de sa présence, de sa visite et qu'il reçoit son salut. Le pèlerin doit également imaginer la forme noble du Prophète (que la paix soit sur lui).

Tous les points mentionnés ci-dessus constituent une éthique à laquelle chaque pèlerin doit prêter attention avant de se lancer dans ce noble voyage de toute une vie.

Allah Tout-Puissant sait mieux.

Cette fatwa provient des archives de Ask the Scholar et a été initialement publiée à une date antérieure.