De bonnes nouvelles viennent de la communauté musulmane américaine, qui a récemment montré des progrès positifs dans la politique américaine.

Le Jetpac Resource Center et le Council on American-Islamic Relations (CAIR) ont annoncé que les candidats musulmans américains avaient remporté un nombre record d’élections législatives, nationales et fédérales lors des élections de mi-mandat du mardi 8 novembre.

Selon les médias locaux, les élections de mi-mandat ont vu 145 candidats musulmans se présenter aux élections locales, étatiques et fédérales aux élections générales, dont 48 candidats aux élections législatives des États dans 23 États.

Le directeur exécutif du Jetpac Resource Center, Mohammed Missouri, a déclaré que la victoire historique aux élections locales et nationales cette fois dans tout le pays a démontré que la communauté musulmane est en train de construire une infrastructure solide pour un succès électoral continu.

Les candidats du State House District 21 et du State House District 51, Abdelnasser Rashid et Nabeela Syed, devraient gagner et devenir les premiers musulmans élus à la législature de l’État de l’Illinois.

Pendant ce temps, Nabilah Islam devrait gagner en représentant le district 7 du Sénat de l’État de Géorgie, et Ruwa Romman devrait être la gagnante représentant le district 97. Romman et Islam seraient les premières femmes musulmanes élues au Sénat et à la Chambre des représentants de l’État.

Alisha Khan, 21 ans, est la plus jeune parmi les personnes élues à la législature de l’État lors des élections de mi-mandat aux États-Unis cette année.

Avec confiance, Khan, qui a été élue au conseil scolaire du Nouveau-Brunswick, dans le New Jersey, dit qu’elle a obtenu son diplôme d’études secondaires il y a seulement trois ans et qu’elle sait ce dont notre génération a besoin.

Les Pakistanais américains qui se présentent aux élections américaines de mi-mandat, comme Khan, sont Salman Bhojani et Suleman Lalani. M. Bhojani et Lalani sont entrés dans l’histoire en tant que premiers musulmans et sud-asiatiques à être élus à la législature du Texas.

Selon un rapport du Jetpac Resource Center et du Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), 82 musulmans ont été élus à des postes fédéraux, étatiques, locaux et judiciaires lors des élections de mi-mandat de mardi. Le chiffre est le plus élevé depuis que Jetpac et CAIR ont commencé à suivre les progrès électoraux des musulmans américains.