Avez-vous déjà acheté un vêtement; une chemise, un pantalon ou même un hijab, et remarqué le changement de couleur après l’avoir lavé à plusieurs reprises? Le premier jour de son achat, il est magnifique à nos yeux, mais après l’avoir porté plusieurs fois et de nombreux tours dans la machine à laver, la couleur commence à s’estomper et la broderie commence à s’user.

Le prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) a utilisé le même scénario pour dessiner une parabole de l’Islam. Dans le hadith rapporté par Hudhaifah Ibn Al-Yaman raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui), le prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) m’a dit:

« L’Islam s’usera à mesure que la broderie sur un vêtement s’use, jusqu’à ce que personne ne sache ce que sont le jeûne, la prière, les rites (de pèlerinage) et la charité. Le Livre d’Allah sera enlevé la nuit, et pas un seul verset ne sera laissé sur Terre. Et il restera des gens, des vieillards et des vieilles femmes, qui diront: ‘Nous avons vu nos pères dire ces mots:’ La ilaha illallah ‘alors nous les disons aussi.’ » [Sunan Ibn Majah; 4049]

Ce hadith illustre une réalité effrayante qui se déroulera dans le futur plus près du Jour du Jugement, par lequel l’Islam disparaîtra tellement, que les piliers et principes de base de cette religion disparaîtront de l’esprit des gens.

Aidez-nous à terminer 2020 avec 1000 supporters!

Alhamdulillah, nous sommes à 900 supporters. Aidez-nous à atteindre 1000 supporters avant la fin de 2020. Tout ce qu’il faut, c’est un petit cadeau d’un lecteur comme vous pour nous permettre de continuer, pour seulement 2 $ / mois.

Le Prophète (SAW) nous a enseigné que les meilleures actions sont celles qui sont faites de manière cohérente, même si elles sont petites.
Cliquez ici pour soutenir MuslimMatters avec un don mensuel de 2 $ par mois. Réglez-le et collectez les bénédictions d’Allah (swt) pour le khayr que vous soutenez sans y penser.

Nos justes prédécesseurs inculqueraient l’importance du Coran à leurs enfants, en leur faisant mémoriser le Coran dès leur plus jeune âge avant d’apprendre les sciences. C’était pour eux les «ABC» et les «123». C’est pourquoi le titre de «Hafidh» a été donné à ceux qui mémorisaient de grandes quantités de hadiths; parce que la majorité des gens mémoriseraient le Coran indépendamment de leur profession et de leur travail. Avance rapide vers nos jeunes aujourd’hui, et nous voyons beaucoup de nos jeunes enfants lutter pour réciter le Coran couramment!

Le prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) prophétisé qu’avant l’établissement du Jour du Jugement, un certain nombre de signes apparaîtront concernant la connaissance et l’éducation. Dans un hadith, le prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) déclaré:

« Juste avant l’Heure, le salut de paix ne sera donné qu’à des personnes spécifiques, le commerce proliférera au point qu’une femme aidera son mari dans ses affaires, les liens familiaux seront rompus, la plume se répandra, les faux témoignages prévaudront, et un témoignage véridique sera caché. » [Adab Al-Mufrad;1035]

Le hadith dans son début semble contradictoire; comment la connaissance peut-elle être perdue lorsque les gens deviennent plus alphabétisés? L’alphabétisation diffusée par la plume ne devrait-elle pas accroître ses connaissances?

Les érudits de l’Islam ont expliqué que la perte de connaissance dont il est question ici dans ce hadith se rapporte à la connaissance de l’Islam (c’est-à-dire que la connaissance de cette religion sera perdue), mais en ce qui concerne les connaissances relatives à la Dunya, les gens deviendront plus alphabétisés dans ces domaines. Beaucoup de nos ancêtres et grands-parents ne pouvaient même pas parler anglais, mais aujourd’hui, nous parlons couramment l’anglais et poursuivons l’éducation à son plus haut degré. Ainsi, même si l’alphabétisation augmentera, la connaissance de cette religion diminuera.

La question se pose maintenant, dans quelle mesure ces signes s’appliquent-ils à moi? Je peux être bien éduqué, avoir un bon travail et gagner un salaire décent, mais quelle connaissance ai-je de l’islam? Combien plus de connaissance de mon deen est-ce que je fais un effort pour apprendre? Cela devrait être la plus grande peur; ce jour-là, l’Islam disparaîtra.

Une des façons dont Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) emportera la connaissance de l’Islam par la mort des savants, comme le Prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) m’a dit: « En vérité, Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) ne retient pas la connaissance en l’arrachant à ses serviteurs, mais au contraire, il retient la connaissance en prenant l’âme des savants, jusqu’à ce qu’aucun savant ne reste et que les gens suivent des dirigeants ignorants. On leur demande et ils émettent des jugements sans connaissance. Ainsi, ils s’égarent et induisent les autres en erreur. » [Sahih Muslim;2673] Pour cette raison, lorsqu’un érudit de l’Islam mourrait parmi les compagnons, ils deviendraient inquiets en se rendant compte que la connaissance est enlevée. Quand le grand savant-compagnon Zayd Ibn Thabit raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui) est décédé et a été descendu dans sa tombe, Ibn Abbas raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui) se tint au-dessus de sa tombe et dit:

« Quiconque voudrait voir comment la connaissance se perd, voici la perte de la connaissance. » [Tārīkh Dimashq; 18053]

Juste parce que le prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) prophétisé quelque chose qui aura lieu plus près du Jour du Jugement, ne signifie pas que nous devons être activement une partie de ce qui est encore à venir. Au contraire, l’un des objectifs de ces hadith expliquant les signes du Jour du Jugement est de nous avertir de ne pas être parmi eux. Le but de cet article également, n’est en aucun cas un moyen de décourager l’étude des sciences profanes telles que la médecine, les mathématiques ou le droit, mais qu’en est-il de notre connaissance du Coran, des Hadiths et du Fiqh? Nous ne faisons pas avoir besoin devenir des érudits, mémoriser Sahih Bukhari, ni donner la Jumu’ah khutbah chaque semaine; mais ce que nous devons faire est d’acquérir au moins le strict minimum de connaissances pour adorer Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il), dans le but d’élever constamment nos objectifs et d’éliminer l’ignorance de nous-mêmes et de nos familles.

Notre religion est une religion complète; la beauté de l’Islam est qu’il couvre tous les aspects relatifs à notre Dunya et akhirah. Ne devrions-nous pas alors embrasser cette merveilleuse foi – qui ne ressemble à aucune autre – en en apprenant davantage et en l’étudiant? Notre prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) m’a dit: « Quiconque suit un chemin pour y chercher la connaissance, Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) leur facilitera le chemin vers le paradis » [Jami At-Tirmidhi; 2682]

À notre époque de progrès technologiques, la recherche de connaissances n’a jamais été aussi facile. En cliquant sur un bouton, il y a tellement de ressources à notre disposition sur Internet que nous pouvons utiliser pour en savoir plus sur notre deen. Tout le monde n’a pas eu la chance d’offrir des prières volontaires supplémentaires ou de garder des jeûnes volontaires pour se rapprocher du paradis, mais juste en consacrant quelques minutes chaque jour à apprendre n’importe quel aspect de l’islam, moi, en tant qu’homme ou femme musulmane, je peux venir ce pas supplémentaire plus proche du paradis; tout comme ceux qui offrent des prières et des jeûnes volontaires supplémentaires en se lançant dans cette noble quête de connaissance à laquelle même notre Prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) a exprimé que les anges supplient pour le chercheur de connaissance.

Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) a mis la supplication des anges et du paradis à notre portée depuis le confort de notre foyer. La question est: allons-nous saisir l’occasion?