Inondations au Pakistan en 2022 : Le gouvernement pakistanais a déclaré une urgence nationale après que de fortes pluies ont frappé le pays le vendredi 26 août. Des pluies historiques ont commencé à pleuvoir sur le pays depuis la mi-juin, ce qui a ensuite provoqué des inondations dans un certain nombre de régions et fait de nombreuses victimes.

Au moins 34 personnes auraient été tuées dans des inondations au cours des dernières 24 heures au Pakistan. L’Agence nationale de gestion des catastrophes (NDMA) a signalé que plus de 900 personnes sont mortes des inondations depuis le début des pluies de mousson en juin.

Le ministre pakistanais du Climat a déclaré que plus de 33 millions de personnes ont été touchées par ces pluies et inondations historiques qui ont balayé le pays. Le ministre du Climat a ajouté que le gouvernement luttait actuellement pour faire face à une catastrophe humanitaire aux proportions épiques causée par le climat.

Le Premier ministre pakistanais, Shabaz Sharif, aurait demandé une aide internationale pour faire face aux dégâts causés par les inondations meurtrières dans le pays à court d’argent. Le Premier ministre Sharif a déclaré qu’il avait rencontré des diplomates étrangers dans la capitale, Islamabad, pour discuter des dégâts causés par les inondations.

Dans un communiqué publié jeudi, l’ONU a annoncé avoir alloué 3 millions de dollars à ses agences d’aide et partenaires au Pakistan pour atténuer les effets des inondations. La même déclaration explique que les fonds d’aide seront utilisés pour les services de santé, de nutrition, de sécurité alimentaire et d’eau et d’assainissement dans les zones touchées par les inondations, en mettant l’accent sur les plus vulnérables.

Pendant ce temps, les responsables pakistanais locaux ont déclaré que les inondations de cette année sont comparables à celles de 2010, les pires inondations de l’histoire du Pakistan, au cours desquelles plus de 2 000 personnes sont mortes et près d’un cinquième du pays a été submergé.

Depuis le début de l’été, plusieurs cycles de moussons ont frappé le Pakistan, entraînant des inondations massives qui ont détruit au moins plus de 400 000 maisons à travers le pays et forcé au moins 184 000 personnes à évacuer vers des camps de secours.

Selon Rehman, le vrai défi en ce moment est de sauver des vies et d’organiser des tentes et de la nourriture pour les personnes touchées. Rehman a déclaré que les autorités locales demandaient un million de tentes pour les accueillir.

Le ministre pakistanais de la planification et du développement, Ahsan Iqbal, a noté qu’environ 30 millions de personnes, soit environ 15 % de la population pakistanaise, ont été touchées par cette catastrophe naturelle.

Les deux provinces les plus touchées sont le Balouchistan et le Sind – qui ont reçu respectivement 298 mm de pluie et 689 mm de pluie cette année, soit environ 400 % de plus que la moyenne sur 30 ans.