De la bibliothèque MuslimMatters est une chronique mensuelle des membres du personnel de MM sur leurs dernières lectures – le bon, le mauvais, l’intrigant et l’islamique. Laissez ces critiques de livres vous guider pour ajouter de nouveaux titres à votre propre liste de lecture !

Voici nos sélections de janvier :

– Minaret de Leila Aboulela (Genre : Fiction pour adultes)

J’aime le fait que ce livre soit plus qu’un simple roman sur une femme musulmane coriace qui a quelque chose à prouver. Au lieu de cela, Najwa est douce, brisée et compliquée – la fille d’un politicien soudanais, exilée à Londres à la suite d’un coup d’État politique et de la mort de son père. Une « fille moderne » qui se retrouve à travailler comme femme de ménage et à entrer dans la mosquée… et de manière inattendue, tombe amoureuse d’un adolescent zélé avec qui elle ne pourra jamais vraiment être.

Continuez à soutenir MuslimMatters pour l’amour d’Allah

Alhamdulillah, nous sommes à plus de 850 supporters. Aidez-nous à atteindre 900 supporters ce mois-ci. Tout ce qu’il faut, c’est un petit cadeau d’un lecteur comme vous pour nous permettre de continuer, pour seulement 2 $ / mois.

Le Prophète (SAW) nous a enseigné que les meilleures actions sont celles qui sont faites de manière cohérente, même si elles sont petites.
Cliquez ici pour soutenir MuslimMatters avec un don mensuel de 2 $ par mois. Réglez-le et recueillez les bénédictions d’Allah (swt) pour le khayr que vous soutenez sans y penser.

L’histoire de Najwa est remplie de différents types de chagrin et de nostalgie, mais remplie de tendresse et de foi et bien plus encore. L’islam joue un rôle puissant dans son développement en tant que personnage et dans la trajectoire de ses choix de vie ; c’est sa foi qui la guide vers une force intérieure qui détermine doucement mais fermement son destin ultime.

Ce qui rend ce livre encore plus impressionnant, c’est qu’il a été publié en 2005 – bien avant que la représentation musulmane dans la fiction ne soit quelque chose que la plupart d’entre nous recherchaient activement – et pourtant, c’est un exemple si riche et magnifique de la représentation musulmane. Il n’y a pas de complaisance pour le regard non musulman et ne tombe dans aucun des tropes communs trouvés dans la fiction musulmane contemporaine.

Islam : l’autonomisation des femmes par Aisha Bewley (Genre: non-fiction islamique)

« Islam: L’autonomisation des femmes » par Shaykha Aisha Bewley est un joyau ancien mais en or – écrit en 1998, même si c’est la première fois que je le lis. C’est un livre très court, divisé entre une préface et 3 chapitres : La Femme Savante, La Femme Politique et La Femme Spirituelle.

Le livre est impressionnant dès la première page : Ustadha Aisha dénonce immédiatement l’obsession des livres sur « l’islam et les femmes » qui se concentrent sur le fait que l’islam n’opprime pas les femmes, mais en même temps parlent sans cesse de l’infériorité des femmes musulmanes par rapport aux hommes. Elle explique à quel point l’histoire islamique primitive est remplie d’histoires de femmes musulmanes puissantes et comment cela a radicalement changé plus tard dans l’histoire musulmane. L’auteur critique les obsessions du code vestimentaire des femmes musulmanes au détriment d’une considération globale des femmes musulmanes, tout en ancrant fermement toute la discussion dans un cadre islamique. L’ensemble de la préface démontre une prise de conscience puissante des questions de genre intermusulmanes et était clairement en avance sur son temps.

The Scholarly Woman et The Political Woman sont d’excellents chapitres, détaillant des exemples d’érudition islamique féminine et de femmes musulmanes politiquement influentes dans l’histoire. Elle fait référence aux biographies d’érudites incroyables, à commencer par A’ishah bint Abi Bakr raḍyAllāhu 'anha (qu'Allah soit satisfait d'elle) et y compris des personnalités éminentes telles que Shaykha Nafeesa bint al-Hasan (mieux connue comme l’enseignante de l’imam ash-Shafi’i), Fatimah bint Khalil (une enseignante de l’imam Ibn Hajar), Nana Asma’u et d’autres. Dans sa discussion sur les femmes politiques, Ustadha Aisha définit son paradigme d’engagement politique et englobe des exemples de Sahabiyyaat (compagnons féminins), ainsi que des individus ultérieurs tels que Razia Sultana, Shajarat ad-Durr et de nombreux autres.

Malheureusement, le chapitre 3, La femme spirituelle, prend une tournure folle en arguant de la nécessité et de la supériorité du soufisme, en claquant la Salafiyyah et en racontant des histoires folles sur Rabia al-Adawiyya et son tapis magique (oui, c’est si bizarre). J’ai choisi d’ignorer complètement ce chapitre au profit du reste du livre.

Repenser les femmes musulmanes et le voile par le Dr Katherine Bullock (Genre: académique)

Le livre du Dr Katherine Bullock « Repenser les femmes musulmanes et le voile : remettre en question les stéréotypes historiques et modernes » est une ressource incroyable pour le discours lié au hijab, s’opposant spécifiquement à la propagande orientaliste/féministe laïque occidentale sur le hijab et les femmes musulmanes. Elle est une convertie et son dévouement à la défense de la deen est clair dans son travail.

Elle se penche sur les visions historiques du hijab / dé-hijab forcé (Algérie, Iran) / reveiling autour du monde ; expériences de femmes musulmanes au Canada portant le hijab; critique approfondie de la propagande occidentale sur le hijab/l’islam/les femmes musulmanes ; perceptions du hijab par les femmes musulmanes elles-mêmes. Le plus précieux pour moi est sa réfutation brillante et détaillée des ordures de Fatima Mernissi sur le hijab.

Bien que cela ait été publié au début des années 2000, presque tout reste extrêmement pertinent… et bien mieux fait que vos discussions/discussions habituelles sur le hijab musulman. Une version mise à jour devrait inclure l’émergence des tendances de la mode hijabista et comment elles ont été responsables de la projection des normes de beauté sexualisées même sur la mode hijabi, mais ce sont déjà des discussions qui ont eu lieu dans de nombreux autres domaines du monde universitaire, de la communauté musulmane et Internet dans son ensemble.

Le travail du Dr Bullock est une ressource incontournable pour toute personne impliquée dans la da’wah, pour son engagement critique et son analyse de la propagande laïque, ainsi que pour sa reconnaissance des réalités non utopiques parmi les musulmans.

Avez-vous des recommandations ou des suggestions de livres pour notre personnel à prendre et à réviser ? Laissez vos commentaires ci-dessous!

Lecture connexe :

De la bibliothèque de MuslimMatters : nos sélections de décembre

De la bibliothèque de MuslimMatters : nos sélections de décembre

Naviguer dans la représentation musulmane dans les livres : le bon, le mauvais et le laid

Naviguer dans la représentation musulmane dans les livres : le bon, le mauvais et le laid