Le gouvernement saoudien a finalement autorisé les pèlerins indonésiens à effectuer la Omra après avoir temporairement « interdit » le pays en raison de la pandémie en cours.

Le gouvernement saoudien a transmis cette bonne nouvelle par le biais d’une note diplomatique envoyée à l’ambassade d’Arabie saoudite à Jakarta le vendredi 8 octobre 2021.

Selon le ministre indonésien des Affaires étrangères, Retno Marsudi, la réouverture de la porte de la Omra a fait l’objet d’une assez longue discussion entre les deux parties et compte tenu des progrès de la gestion du COVID-19 en Indonésie, qui s’améliore également.

Retno a ajouté que le comité spécial du Royaume d’Arabie saoudite s’efforce actuellement de minimiser les obstacles empêchant les pèlerins indonésiens de la Omra d’effectuer leur pèlerinage.

La note diplomatique indiquait également que les deux parties en étaient aux dernières étapes des discussions sur l’échange de relations techniques avec l’Indonésie. La note comprend des règles liées aux vaccins et des considérations pour déterminer une politique de quarantaine sanitaire plus courte de moins d’une semaine, soit cinq jours pour les pèlerins qui ne remplissent pas les normes sanitaires requises.

Les pèlerins de la Omra d’Indonésie doivent suivre les réglementations pendant la pandémie, y compris les vaccinations et le maintien de la santé.

Retno a expliqué plus tard que le ministère des Affaires étrangères continuerait à se coordonner avec le ministère de la Religion et le ministère de la Santé et les autorités compétentes du Royaume d’Arabie saoudite pour discuter de la mise en œuvre technique de cette nouvelle politique.

Le président du Conseil exécutif central de l’Association des organisateurs indonésiens du Hajj et de la Omra (AMPHURI), Firman M Nur, a déclaré que son parti réévaluerait immédiatement la préparation du plan d’atténuation de la Omra en conformité avec les normes fixées par le gouvernement saoudien.

Firman a également souligné que l’accent est désormais mis sur l’envoi de pèlerins de la Omra qui ont été reportés depuis février de l’année dernière.

ARTICLES SIMILAIRES