Robert Jenrick a condamné «une recrudescence profondément inquiétante de l’antisémitisme» ces dernières années et a déclaré que le gouvernement nommera et fera honte aux autorités locales qui n’ont pas adopté la définition du problème de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA).

Le secrétaire aux communautés a critiqué les incidents du week-end au cours desquels un rabbin a été battu devant sa synagogue à Chigwell, Essex, et des occupants d’un convoi de voitures dans le nord de Londres auraient crié des abus antisémites.

Jenrick a déclaré que le gouvernement prendrait «des mesures vigoureuses» pour éradiquer l’antisémitisme, soulignant qu’il avait été l’un des premiers à adopter la définition de l’antisémitisme de l’IHRA. Il a dit qu’il écrirait à d’autres autorités pour faire de même.

«Près des trois quarts des conseils locaux l’ont adopté. J’ai écrit aux conseils et aux universités, qui traînent encore les pieds. Ils seront bientôt nommés et honteux s’ils n’agissent pas. Tous sauf qu’un membre du parlement s’y est inscrit », a déclaré Jenrick aux députés.

Il a déclaré que le gouvernement faisait tout son possible pour assurer la sécurité de la communauté juive grâce à la subvention de sécurité de 65 millions de livres sterling destinée à protéger les écoles juives, les synagogues et les bâtiments communautaires, et travaillait en étroite collaboration avec le Community Security Trust (CST) pour s’assurer que les victimes se manifestent et dénoncent. attaques ».

Jenrick a déclaré que le CST, une organisation caritative fournissant sécurité et conseils au peuple juif en Grande-Bretagne, avait signalé une augmentation de 320% des incidents antisémites en une semaine. Il a déclaré qu’il y avait également eu une série de messages antisémites dirigés contre les sociétés juives universitaires et leurs membres sur les réseaux sociaux ou les applications de messagerie.

Dave Rich, directeur des politiques au CST, a déclaré: «Plusieurs incidents antisémites nous ont été signalés par des élèves et du personnel juifs qui ont été maltraités ou harcelés la semaine dernière. Certains d’entre eux impliquaient un langage explicitement antisémite ou des salutations nazies; d’autres incidents ont consisté à leur crier des slogans pro-palestiniens parce qu’ils sont juifs.

Rich a ajouté: «On nous a également signalé des incidents d’écoliers juifs ciblés par des abus similaires alors qu’ils se rendaient à l’école ou en revenaient. Dans un cas à Londres, un homme a arrêté un lycéen juif dans la rue et a menacé de le frapper à moins qu’il ne dise qu’il soutenait la Palestine. Il a ensuite dit: ‘Dites à votre putain de maman et papa qu’ils sont des meurtriers et tuent des bébés.’ « 

Concernant la sécurité, le CST a déclaré: «Nous évaluons toujours nos opérations de sécurité dans la communauté juive, y compris les écoles, pour nous assurer que les niveaux appropriés sont en place. De toute évidence, l’augmentation continue des incidents antisémites fait partie intégrante de notre planification opérationnelle et le restera jusqu’à ce que la situation change. Aujourd’hui et demain, les écoles juives sont fermées pour la fête juive de Chavouot, tandis que les synagogues sont ouvertes et plus occupées que d’habitude avec les services du festival.

Les attentats de ces derniers jours ont été largement condamnés par tous les partis politiques au parlement. Nick Thomas-Symonds, le ministre de l’Intérieur de l’ombre, a décrit l’incident dans le nord de Londres comme «un antisémitisme vil et une misogynie écœurante et menaçante». Il a condamné la minorité de personnes «essayant d’attiser la haine entre les communautés», ajoutant qu’il y avait également eu une recrudescence des attaques islamophobes.

En réponse, Jenrick a déclaré: «L’ensemble de la Chambre des communes est uni. Quelle que soit votre opinion sur le conflit actuel en Israël et à Gaza, ce n’est pas une excuse pour le type d’abus antisémite ou même de haine anti-musulmane que nous constatons actuellement dans nos rues.

«Tell Mama, qui rapporte le nombre d’incidents anti-musulmans, nous a également informés qu’il y a eu une augmentation des incidents dirigés contre la communauté musulmane ces derniers jours, et à ces deux égards, ils sont inacceptables et doivent être combattus.»