Introduction

Assalamualaikum ! Toutes les louanges sont dues à Allah qui m’a donné la force de continuer à écrire sur ce blog. Nous arrivons progressivement à la fin de la série ‘Statut of Women’. Aujourd’hui, je vais parler d’un Hadith de Rasulullah (Sm.) très souvent mal cité.

(Lire le blasphème néo-zélandais ICI)

Il est rapporté qu’Abu Sayeed Khudri (Ra.) a rapporté,

Une fois que l’apôtre d’Allah est allé au Musalla (pour offrir la prière) o ‘Id-al-Adha ou la prière d’Al-Fitr. Puis il passa près des femmes et dit : « O femmes ! Faites l’aumône, car j’ai vu que la majorité des habitants de l’Enfer étaient vous (les femmes). Ils demandèrent : « Pourquoi en est-il ainsi, ô apôtre d’Allah ? Il répondit: « Vous maudissez fréquemment et êtes ingrat envers vos maris. Je n’ai vu personne plus déficient en intelligence et en religion que vous. Un homme prudent et sensé pourrait être égaré par certains d’entre vous. » La femme demanda : « O Apôtre d’Allah ! Qu’est-ce qui manque à notre intelligence et à notre religion ? Il a dit : « Le témoignage de deux femmes n’est-il pas égal au témoignage d’un homme ? Ils ont répondu par l’affirmative. Il dit : « C’est le défaut de son intelligence. N’est-il pas vrai qu’une femme ne peut ni prier ni jeûner pendant ses règles ? La femme a répondu par l’affirmative. Il a dit : « C’est le défaut de sa religion.
Dans une autre narration, racontée par Abu Sayeed Khudri (Ra.),
Le Prophète a dit : « Le témoignage d’une femme n’est-il pas égal à la moitié de celui d’un homme ? Les femmes ont dit : « Oui. » Il a dit: « C’est à cause de la déficience de l’esprit d’une femme. »
(Sahih Boukhari : 3:48:826)
De ces deux Hadiths, les gens concluent généralement que le prophète (Sm.) a en fait abaissé le statut des femmes. Mais cette affirmation est complètement fausse. Dans mon prochain article, je préciserai le nombre de femmes en enfer. Aujourd’hui je vais montrer que les femmes ne sont pas rabaissées en Islam par ce Hadith.


(Obtenez une introduction sur l’Islam
ICI)
Réfutation de l’affirmation selon laquelle l’Islam montre les femmes comme inférieures :
1. De la traduction des Hadiths: Le mot qui est à l’origine du problème ici est NUQSAN, de nombreuses versions montrent qu’il s’agit d’une déficience ou d’une diminution, mais une «réduction» serait plus appropriée. Si nous le prenons comme réduction, nous voyons que la prière et le jeûne ont été effectivement réduits pour les femmes au moment des règles et c’est ce que Rasul (Sm.) a indiqué ici. Dans le cas du témoignage, les femmes au début de l’Islam ne s’impliquaient habituellement pas dans les contrats commerciaux, les dettes et autres affaires. Ils faisaient généralement d’autres travaux importants, s’occupaient de leurs enfants et de leurs parents âgés, etc. En conséquence, le Hadith implique de réduire l’obligation d’une femme de témoigner dans de telles affaires. À l’appui de ce sens, les versets suivants sont présentés :
N’ont-ils pas vu que Nous avons posé sur la terre, la réduisant de ses frontières ?
Ne voient-ils donc pas que Nous avons posé sur la terre, la réduisant de ses frontières ?
2. Les femmes ont en effet moins de tâches: En faisant référence au fait que les femmes ne prient pas ou ne jeûnent pas pendant les règles, ce n’est pas quelque chose qu’Il (Sm.) rend les femmes inférieures. Les règles sont quelque chose du Créateur et la décision de ne pas prier ou jeûner vient aussi du Créateur. Ici, ce que l’on veut dire en fait, c’est que les femmes ont la facilité dans les moments difficiles parce qu’elles n’ont même pas à rattraper les prières plus tard, seul le jeûne est nécessaire. Le commentaire « carence en religion » implique en fait que les femmes n’ont pas besoin de faire comme les hommes, même si elles obtiendront la même récompense que dans le Coran,
En effet, les hommes musulmans et femmes musulmanes, les croyants et femmes croyantes, les hommes obéissants et femmes obéissantes, les hommes véridiques et les femmes véridiques, les hommes patients et les femmes patients, les hommes humbles et les femmes humbles, les hommes charitables et les femmes charitables, les jeûneurs et les jeûneuses, les hommes qui gardent leurs parties intimes et les femmes qui le font, et les hommes qui se souviennent souvent d’Allah et les femmes qui le font – pour eux Allah a préparé le pardon et une grande récompense. (Sourate Al-Ahzab : 35)
Encore une fois dans un Hadith, il est dit,
Un voyageur et les actes d’un malade sont comptabilisés sur la base de ce qu’il faisait pendant qu’il était résident ou en bonne santé. (Sahih Boukhari)
À partir de ces deux versets et hadiths ci-dessus, nous voyons que pour l’homme et la femme, il y a la même récompense et que l’un d’eux ne sera pas moins récompensé pour son incapacité physique.
(Vous voulez en savoir plus sur le Hijab des femmes ? Cliquez sur ICI)
3. Les femmes sont moins bien informées en termes d’affaires: Le verset qui dit que le témoignage de deux femmes est semblable à celui d’un homme est le suivant,
O vous qui avez cru, quand vous contracter une dette pour une durée déterminée, ……, Et amenez à témoin deux témoins parmi vos hommes. Et s’il n’y a pas deux hommes [available], puis un homme et deux femmes parmi ceux que vous acceptez comme témoins – de sorte que si l’une des femmes se trompe, alors l’autre peut le lui rappeler. (Sourate Bakhara : 282)
Dans ce verset, Allah mentionne clairement qu’il s’agit d’un contrat de dette et dit plus tard qu’il s’agit d’une transaction, c’est-à-dire du commerce ou des affaires. Nous savons tous que les femmes de cette époque n’étaient pas engagées dans les affaires et le commerce à un rythme général (elles n’étaient même pas considérées comme humaines). En conséquence, lorsqu’il s’agit de telles questions, il est évident que la femme peut se tromper. Ainsi, Allah ordonne de prendre deux femmes, afin que si l’une se trompe, une autre puisse le rappeler.
(La propriété donnée aux femmes dans l’Islam – Cliquez ICI)
4. Quel beau décret en effet: Ce verset a aussi une signification intérieure. Que, dans le cas d’un homme, il pourrait être rappelé par l’entrepreneur ou le débiteur. Mais dans le cas d’une femme, il est naturel qu’à cause du Hijab tout homme ne puisse pas le lui rappeler facilement, alors que s’ils sont deux, l’un peut suivre l’autre facilement à tout moment, en tout lieu et à tout moment. Cela indique la Prudence d’Allah Tout-Puissant.
5. De la partie Hadith directement: Ce que le prophète (Sm.) utilisait était une déficience ou une réduction de l’intelligence des femmes. Cela peut s’expliquer par le fait qu’une femme est généralement occupée par les devoirs et les responsabilités de l’entretien du ménage et des enfants. En conséquence, il est très naturel pour elle d’oublier le Témoignage. Une femme doit aussi avoir des règles et des choses comme ça. Et si le procès commençait alors ? Dans le verset, il est magnifiquement dit « si l’un se trompe, un autre peut le rappeler », cette chose dit que si une femme ne peut pas se rendre au procès en raison de ses affaires ménagères ou de son état de santé, une autre femme peut le rattraper.
6. Le pouvoir d’une femme sur un homme: Un homme prudent et sensé pourrait être induit en erreur par vous – cela n’indique pas la supercherie des femmes, cela nous montre plutôt à quel point les femmes sont puissantes sur les hommes en termes d’attraction et d’établissement de contrôle. Cette partie du Hadith parle en fait de ce trait naturel du caractère d’une femme.
7. Malédiction et ingratitude: Cette partie du Hadith contient une raison pour laquelle Rasulullah (Sm.) a dit ces dernières choses. Les femmes ont en fait tellement de facilité en termes de commerce et d’affaires et de prière et de jeûne, pourtant elles sont ingrates pour des bêtises avec leurs maris. Ainsi, Rasul (Sm.) dit ces dernières choses pour leur rappeler de quelle générosité et de quelles bénédictions ils ont été bénis. De plus, les femmes arabes maudissaient fréquemment leurs maris. En conséquence, pour arrêter cette pratique, Rasul (Sm.) a utilisé de tels mots.

De tous les points mentionnés, je pense qu’il est assez clair pourquoi ce Hadith est comme ça et ce qu’il interprète vraiment. Une autre partie de ce Hadith concerne la nombre de femmes en enfer. Ce sera mon tout prochain article In Sha Allah !

Abstrait
D’ici là, restez bénis et diffusez le message de la vérité à tous en partageant le contenu !
Pour lire plus de messages sur les femmes, cliquez sur ICI et ICI.
Pour lire des articles sur le Jihad, cliquez sur ICI.