Tout au long du Ramadan, le dua que nous faisons le plus est: «O Allah, tu es Pardonneur et tu aimes le pardon, alors pardonne-moi», combien il serait difficile de faire ce dua pour quelqu’un qui se promène avec un énorme bagage émotionnel et un traumatisme.

اللْهُمَّ إِنَّكَ عَفُوٌّ تُحِبُّ الْعَفْوَ فَاعْفُعَنِّي

Allahumma innaka `afuwwun tuhibbul` afwa fa`fu `annee

Demander le pardon pour nos propres péchés tout en ne lâchant pas les péchés commis par les autres est certainement problématique.

Aidez-nous à mettre fin au Ramadan avec 1000 supporters!

Alhamdulillah, nous sommes à 900 supporters. Aidez-nous à atteindre 1000 supporters avant la fin du Ramadan. Tout ce qu’il faut, c’est un petit cadeau d’un lecteur comme vous pour nous permettre de continuer, pour seulement 2 $ / mois.

Le Prophète (SAW) nous a enseigné que les meilleures actions sont celles qui sont faites de manière cohérente, même si elles sont petites.
Cliquez ici pour soutenir MuslimMatters avec un don mensuel de 2 $ par mois. Réglez-le et collectez les bénédictions d’Allah (swt) pour le khayr que vous soutenez sans y penser.

Le chagrin et la douleur émotionnelle sont viscéraux, vous ne pouvez pas vous sortir du chagrin et de la douleur émotionnelle. C’est pourquoi les sermons spirituels motivent souvent les gens, mais ils ne permettent pas souvent la guérison et la fin de la douleur chronique. Tant de gens mettent des pansements superficiels et essaient de contourner émotionnellement et spirituellement leur douleur. Cette stratégie d’adaptation pour de nombreuses personnes ne fonctionne jamais et affecte souvent les relations et la qualité de vie en général. Comment l’une de ces personnes courageuses, merveilleuses et inspirantes qui, malgré leur chagrin d’amour et leur rupture, essaient chaque jour d’être la meilleure version d’elles-mêmes? Ils s’efforcent de ne pas laisser leur passé affecter leur présent mais le passé les entraîne quotidiennement et ils sombrent dans les sables mouvants de la douleur et du désespoir, puis essaient de tirer fort sur la corde de la gloire et de la miséricorde d’Allah et essaient de se tenir debout jusqu’à ce qu’ils trébuchent. de nouveau. Ce cercle vicieux est douloureux et épuisant car cognitivement ils savent que le pardon et le lâcher prise sont la seule voie à suivre.

Voici quelques-uns de mes clients. Un garçon qui a été abusé sexuellement à l’âge de 6 ans par son oncle, il a maintenant la trentaine, une fille constamment battue par sa mère qui avait des problèmes de rage en raison de son mariage abusif, elle est maintenant dans la vingtaine. L’épouse qui a été trahie par son conjoint qui a regardé du porno et rendu visite à des travailleuses du sexe pendant les 10 dernières années de leur mariage. Une belle-fille qui a été maintenue dans des conditions toxiques au début de son mariage alors qu’elle ne voulait que recevoir l’amour et l’acceptation de sa belle-famille. Un jeune garçon dont le père ne lui a jamais permis de manger à table avec le reste de la famille car pour une raison quelconque il trouvait sa présence irritante, il a maintenant la quarantaine et comme tous porte le bagage émotionnel et a du mal à lâcher prise. Tous ces gens veulent pardonner et oublier le passé. Ils voulaient tous passer à autre chose mais ils ont lutté parce qu’ils ne savaient pas comment le faire. Alhamdulillah grâce à la miséricorde et aux conseils d’Allah, la plupart de ces personnes ont réussi à clôturer et à passer à autre chose après avoir traversé leur traumatisme et trouvé réconfort et clôture spirituellement et psychologiquement.

Voici quelques suggestions que certains de ceux qui espèrent profiter de ces jours bénis du Ramadan pour demander pardon aimeraient peut-être aussi pardonner aux autres.

Faites en sorte que vous vouliez garer le passé et laissez aller la douleur et le bouleversement que vous portez avec vous comme bagage, qui, vous le savez, a ralenti votre croissance émotionnelle et spirituelle au fil des ans. Acceptez que vous êtes prêt à passer à autre chose car c’est pour vous-même et que vous faites le premier pas vers votre guérison et votre rétablissement.

Reconnaissez qu’en pardonnant aux auteurs, vous n’invalidez pas vos sentiments et vos émotions cela ne minimisera pas non plus votre réalité. Ce qu’ils vous ont fait subir était faux et il n’y a aucune justification à cela. Mais vous reconnaissez et acceptez maintenant que vous ne pouvez pas rester coincé dans le passé car revivre le traumatisme doit cesser et vous voulez apprendre à passer à autre chose. Vous avez le choix de créer des limites saines et de prendre le contrôle de la relation. Le prophète a décidé de pardonner à Hind qui découper Hamza raḍyAllāhu 'anha (qu'Allah soit satisfait d'elle) foie et mâché avant de le recracher. RasulAllah de le chagrin a été enregistré par Abdullah ibn Mas’ud,

«Nous n’avons jamais vu le Messager d’Allah pleurer autant qu’il l’était pour Hamza bin ‘Abdul Muttalib.

Mais souviens-toi qu’il a dit à Hind de ne jamais venir devant lui car il ne voulait pas qu’on lui rappelle la douleur. Il lui a pardonné mais a créé des limites saines et validé ses propres émotions et sentiments.

Rappelez-vous que vous n’êtes pas défini par votre passé et en lâchant prise, cela ne veut pas dire qu’Allah l’a fait aussi. Le prophète mentionné,

«Aucune fatigue, ni maladie, ni chagrin, ni tristesse, ni blessure, ni détresse n’atteint un musulman, même si c’était la piqûre qu’il reçoit d’une épine, mais qu’Allah expie certains de ses péchés pour cela.

Commencez à prêter attention et à écouter votre réponse physique lorsque vous vous souvenez du traumatisme et du passé. Plus vous apprendrez à réguler votre corps, plus vous commencerez à vivre dans le présent. N’oubliez pas que vous ne pouvez pas sortir du passé et raisonner avec vos émotions. Concentrez-vous sur le fait de vous ramener ici et maintenant chaque fois que vous avez un déclencheur de traumatisme. Vous pouvez apprendre des techniques de respiration et de mise à la terre extrêmement efficaces et très faciles à pratiquer.

Commencez à vivre dans le présent autant que vous le pouvez, un passé douloureux n’est qu’une cellule de prison qui nous étouffe, et la seule chose qui y pousse, ce sont les souvenirs empoisonnés qui, comme les mauvaises herbes, sucent les nutriments de notre âme.

Rappelez-vous que tous les prophètes d’Allah, tous les Awaliyah et les personnes bien-aimées ont toujours prié pour leurs ennemis. Notre prophète bien-aimé ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah soient sur lui) prié à plusieurs reprises pour ses ennemis,

Mon Seigneur, pardonne à mon peuple car il ne sait pas, (Ṣaḥīḥ al-Bukhārī).

Alors commencez par essayer de mettre en œuvre cette Sunna, pensez à prier pour ceux qui vous ont fait du tort. Faire Dua pour quelqu’un qui nous a blessé est en effet si difficile. Mais si cela vient d’une position de choix, alors cela peut être spirituellement transformateur. C’est à ce moment-là que vous commencez à lâcher prise, progressivement un pas à la fois. La tache sombre et trouble du ressentiment et de la contrariété commence à s’estomper à chaque fois que votre langue fait dua. Souvenez-vous que lorsque vous faites dua pour les autres en leur absence, les anges font dua pour vous. C’est difficile, alors dans votre brisement, dites à Allah: « Je ne veux pas prier pour eux mais je le ferai comme vous me l’avez dit. »

Changez votre vocabulaire, commencez à utiliser des mots différents, arrêtez d’utiliser des mots qui perpétuent le passé et le traumatisme. Plus vous vous concentrez sur l’utilisation de mots neutres, la plaie commencera à guérir. Le langage peut nous aider à passer d’un état d’esprit de victime à un état d’esprit de croissance, qui peut être à la fois transformateur et libérateur. En même temps, le passage spirituel de maudire les autres à leur bénédiction facilitera la guérison émotionnelle, Insha’Allah.

Rappelez-vous que vous ne pouvez pas changer ce que vous ressentez et c’est bien, cela prendra du temps, parlez à Allah et demandez-lui de laver votre cœur, car Lui seul est le Retourneur des cœurs. Assurez-vous également de commencer à prendre soin de vous et de commencer à prendre soin de vous et à prendre soin de vous.

Rappelez-vous que le pardon et le lâcher prise ne se font pas du jour au lendemain, vous commencez par faire l’intention et le faire pour Allah et vous-même. Le plus grand bénéficiaire du pardon est toi, dit Allah,

«Une vie pour une vie, un œil pour un œil, un nez pour un nez, une oreille pour une oreille, une dent pour une dent, et pour des blessures, des représailles»; mais quiconque y renonce comme offrande volontaire, ce sera pour lui une expiation »(5; 45).

Lâcher prise n’est pas seulement une opportunité de se libérer du passé empoisonné, mais c’est aussi un moyen d’obtenir le bonheur éternel et la sakinah. Cela conduit à faire l’expérience de Ridah, au sentiment de contentement et à être bien en sachant qu’Allah nous soutient quoi qu’il arrive. C’est après tout le but ultime de toute lutte, d’arriver à l’état de nafs e mutmainah.

Ne contournez pas spirituellement la douleur, vous devez reconnaître la douleur, valider la blessure, l’exprimer, passer par les canaux d’auto-guérison, de thérapie, de croissance personnelle car la recherche d’aide est vitale. Une fois que vous commencez à travailler sur vous-même, vous pouvez recadrer votre passé et choisir de vivre par la foi et pas seulement par vos sentiments, Insha’Allah. Souvenez-vous que lorsque vous faites ce qui est bien, même si vous vous sentez peut-être mal à ce moment-là, que là où la croissance spirituelle commence à se produire, et progressivement, vous pouvez apprendre à lâcher prise.

Je prie sincèrement que nous puissions tous profiter au maximum de ces nuits bénies et que nous ferions une véritable intention de refermer les anciennes blessures et de nous libérer de la force et du pouvoir du pardon Insha’Allah.