On raconte qu’une fois un homme a demandé la permission de parler à ʿUmar raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui) concernant certains problèmes ou plaintes. Au lieu de s’adresser à lui avec honneur et respect, il était extrêmement grossier et dur. Il a commencé à partir et à l’accuser en disant : « Tu ne gouvernes pas avec justice et tu ne nous donnes pas nos droits ! En entendant cela ʿUmar raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui) est devenu extrêmement en colère et son visage a commencé à virer au rouge. L’un de ses conseillers l’a vu et lui a rappelé qu’Allah ﷻ dit : « Sois miséricordieux, ordonne ce qui est juste et détourne-toi de ceux qui agissent par ignorance ». Cette personne fait partie des ignorants. (Ce que l’on entend ici, c’est pardonner et excuser les défauts de caractère et les actes des gens et être doux plutôt que dur.) Dès que ʿUmar raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui) entendu cela, sa colère a disparu et il a dit : « Vous avez raison. Ma colère était comme un feu que tu as éteint. Le narrateur a commenté : « ʿUmar raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui) adhérerait strictement au Coran. J’ai beaucoup de mal à traduire l’expression arabe. Il décrit le fait qu’il mettrait immédiatement en œuvre tout ce qu’il entendait de la volonté d’Allah. subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) mots.

Dans un cas séparé, un jour Muʿāwiyyah raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui) a donné un sermon, et pendant qu’il parlait, quelqu’un dans l’assistance l’a traité de menteur. Il est descendu de la chaire en colère et est entré dans sa chambre et peu de temps après est sorti avec de l’eau qui coulait de sa barbe. Il monta sur la chaire et dit : « Ô gens, la véritable colère vient de Satan et Satan a été créé à partir du feu. Donc, si l’un de vous se met en colère, il doit l’éteindre avec de l’eau. Puis il a repris sa khutbah là où il l’avait laissée.

Une fois un homme maudit ibn ʿAbbās raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui) et quand il eut fini, il demanda : « Cette personne a-t-elle des besoins dont nous pouvons nous occuper ? En entendant cela, l’homme a baissé la tête dans l’embarras.

Une fois, un esclave versait de l’eau pour ʿAlī ibn al-Husain raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui) et la cruche a glissé de sa main, ce qui a mouillé ses vêtements. Elle a vu qu’il était devenu extrêmement en colère alors elle lui a rappelé la prière d’Allah. subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) mots « et ceux qui ravalent leur colère ». Il a répondu: « J’ai ravalé ma colère. » Puis elle a récité : « Et ceux qui pardonnent. Il a répondu: « Je t’ai pardonné. » Puis elle dit : « Et Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) aime ceux qui font le bien. Il dit : « Va, car tu es libre pour l’amour d’Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il).”

Apprivoiser une émotion humaine naturelle

Continuez à soutenir MuslimMatters pour l’amour d’Allah

Alhamdulillah, nous sommes à plus de 850 supporters. Aidez-nous à atteindre 900 supporters ce mois-ci. Tout ce qu’il faut, c’est un petit cadeau d’un lecteur comme vous pour nous permettre de continuer, pour seulement 2 $ / mois.

Le Prophète (SAW) nous a enseigné que les meilleures actions sont celles qui sont faites de manière cohérente, même si elles sont petites.
Cliquez ici pour soutenir MuslimMatters avec un don mensuel de 2 $ par mois. Réglez-le et recueillez les bénédictions d’Allah (swt) pour le khayr que vous soutenez sans y penser.

Je suis sûr que nous tous ici avons vécu quelque chose de similaire à ces incidents ; quelqu’un peut nous avoir dit quelque chose ou nous avoir fait quelque chose qui a fait bouillir notre sang. Nous connaissons tous ce sentiment; nos cœurs commencent à battre plus vite, le sang commence à se précipiter dans nos veines, notre température augmente, nous sentons cette poussée d’énergie circuler dans notre corps et cette émotion commence à se répandre. Nos visages commencent à virer au rouge, nos narines se dilatent, cette veine de notre front commence à sortir et nous serrons les poings. Parfois, cela nous amène à élever la voix. Parfois, cela se traduit par des jurons, ou pire encore, par le fait de lancer quelque chose ou de heurter un mur. La colère est une émotion humaine naturelle. C’est quelque chose que chacun de nous en tant qu’êtres humains ressent et expérimente.

Hadith

De Abū Hurairah raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui), il a dit qu’un homme a dit au Prophète ﷺ: « Conseil moi. » Le Prophète ﷺ a dit : « Ne vous fâchez pas. » L’homme a répété [his request for advice] plusieurs fois, et [each time] il ﷺ a dit: « Ne vous fâchez pas. » [Sahih al-Bukhārī]

Importance

C’est l’une des narrations considérées comme le fondement des manières, de l’étiquette et du comportement dans l’Islam. C’est aussi l’une des déclarations concises et complètes du Prophète ﷺ qui peut être peu de mots, mais qui est extrêmement profonde et profonde en termes de sens. La quantité de mal et de maux de tête que ce conseil prévient, et la quantité de bien qu’il apporte est inimaginable. Souvent, la colère est à l’origine de mauvais choix, de regrets, de remords, de chagrin et de relations tendues et brisées. Pensez à tous les problèmes que la colère entraîne dans la vie personnelle et sociale d’une personne ; entre frères, frères et sœurs, parents et enfants, maris et femmes. Si une personne devait vraiment agir selon ce conseil du Prophète ﷺ, cela conduirait à une vie saine, saine, saine et paisible.

Explication

Dans cette narration, un homme vient voir le Prophète ﷺ et lui demande des conseils en disant : « Conseil moi ». Cela montre que les Compagnons du Prophète ﷺ étaient constamment disposés à apprendre du Prophète ﷺ et à lui demander conseil et conseil dans toutes leurs affaires. Une autre version mentionne que l’homme a demandé au Prophète ﷺ de lui conseiller quelque chose de léger et facile afin qu’il puisse le sauvegarder et agir en conséquence.

Le Prophète ﷺ a répondu à sa demande en lui conseillant de ne pas se fâcher. Il l’a conseillé avec quelques mots simples, « Ne vous fâchez pas. » Ne perdez pas votre sang-froid et laissez vos émotions prendre le dessus sur vous. Ne vous fâchez pas avec les gens et ne dites ou ne faites pas quelque chose qui sera une source de regret plus tard. C’est un conseil extrêmement succinct. Cependant, l’auteur de la question n’a pas réalisé à quel point ce conseil était complet et important. C’est l’une des raisons pour lesquelles il n’arrêtait pas de demander au Prophète ﷺ de le conseiller. Une autre narration mentionne que plus tard, il a dit: « J’ai pensé à ce que le Prophète ﷺ a dit et j’en suis venu à la conclusion que la colère rassemble tous les maux. »

Leçons et avantages

1) Colère – La colère est une émotion humaine naturelle. C’est quelque chose que chaque être humain ressent et expérimente. Le mot arabe pour colère est « ghaḍab”. Linguistiquement, la colère est le contraire du contentement. Il est dérivé des lettres racines غ- ض- ب qui indiquent la sévérité et la force.

Certains érudits décrivent la colère comme « une flamme de feu, allumée par la flamme d’Allah ». subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) le feu, qui envahit les cœurs. Celui qu’il vainc a penché vers le tempérament héréditaire du diable, car en effet il a été créé à partir du feu.1 Le Prophète ﷺ a dit : « La véritable colère vient de Satan et Satan a vraiment été créé à partir du feu. »2 C’est une émotion qui pénètre dans le cœur et qui peut être à la fois positive et négative. D’autres érudits l’ont décrit comme un « mouvement de l’âme à la suite d’une vengeance, ou une qualité interne qui se traduit par un mouvement de l’âme pour se venger ». Imām al-Ghazālī écrit que c’est quand le sang du cœur bout d’un désir de se venger. Imām Mawlūd le décrit comme un «océan gonflé». C’est une masse gonflante d’émotions qu’il est difficile de retenir une fois qu’elle est déchaînée.

Ce n’est pas nécessairement une émotion négative en soi. Sans colère, il y a beaucoup de choses qui n’auraient pas été réalisées. Cela peut être un facteur de motivation positif. En même temps, il peut posséder, consommer et finalement détruire une personne. Dans un état de colère, une personne est incapable de voir clairement; ils ne pensent pas aux conséquences. Lorsqu’une personne se met en colère, elle perd le contrôle de sa capacité à penser, à parler et à agir rationnellement. Souvent, ils diront ou feront des choses qu’ils regretteront plus tard. Combien de personnes ont gâché leur vie à cause de quelque chose qu’elles ont dit ou fait alors qu’elles étaient en colère ? Combien de personnes n’ont pas de relations saines parce qu’elles sont connues pour être colériques ? Combien de relations la colère a-t-elle ruinées et détruites ?

La colère est une émotion qui doit être entraînée, apprivoisée et maîtrisée. il faut le contrôler. C’est une émotion qui demande équilibre et modération ; une voie médiane. Elle n’est acceptable qu’au bon moment, au bon endroit, pour les bonnes raisons et avec la bonne intensité. C’est pourquoi les érudits mentionnent qu’il existe deux types de colère. L’un est pour l’amour d’Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il), et c’est une bonne colère, qui peut être canalisée en actions positives. L’autre est la mauvaise colère, qui est pour l’ego et attribuée au diable. C’est pourquoi la Chariʿah incite à maîtriser sa colère.

Le Prophète ﷺ a dit : « La personne forte n’est pas celle qui vous vainc. Une vraie personne forte est celle qui est capable de se contrôler lorsqu’elle est en colère.3 De même, le Prophète ﷺ a dit : « Quiconque avale sa colère tout en ayant la capacité d’agir en conséquence, Allah le remplira de sécurité et de foi. »4

2) Façons de contrôler la colère – Voici une liste de quelques moyens pratiques pour contrôler et briser sa colère :

  1. Souvenez-vous des nombreuses louanges, vertus, récompenses et bénédictions associées à la patience, à l’indulgence et à l’humilité. Il y a des bénédictions inimaginables associées au fait d’avaler sa colère et est considéré comme une expression de sa conscience d’Allah ﷻ. Le désir d’une personne de gagner ces récompenses et ces bénédictions peut l’empêcher de perdre son sang-froid.
  2. Maîtriser sa colère en gardant le silence. Le Prophète ﷺ a dit : « Lorsque l’un de vous se met en colère, gardez le silence. »5
  3. Cherchez refuge et protection auprès d’Allah ﷻ contre Satan. Il est rapporté que deux hommes ont commencé à se disputer et à se maudire en présence du Prophète ﷺ et le visage de l’un d’eux est devenu rouge et les veines de son cou étaient enflées (de rage). Le Prophète ﷺ a dit: « Je connais un mot, s’il prononçait cela, sa rage s’évanouirait et c’est: Je cherche refuge auprès d’Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) de Satan le maudit.6
  4. Changer de position physique ou partir; une personne doit s’asseoir si elle est debout et s’allonger si elle est assise. Le Prophète ﷺ a dit : « Si l’un de vous se met en colère alors qu’il est debout, il doit s’asseoir. Si sa colère ne s’apaise pas, il devrait se coucher.
  5. Effectuez wuḍū’. Le Prophète ﷺ a dit : « En effet, la colère vient de Satan et Satan a été créé à partir du feu. Alors si l’un de vous se met en colère, faites wuḍū’.sept
  6. Soyez indulgent et négligez le comportement grossier des gens. Il existe une corrélation entre ce qu’une personne fait et ce qu’elle reçoit d’Allah ﷻ en nature – une correspondance que le Tout-Puissant a placée dans le fonctionnement de la création. Si une personne ne veut pas encourir la colère d’Allah ﷻ, alors elle ne devrait pas être injustement en colère contre les gens. Un homme demanda au Prophète ﷺ : « Quelle est la pire chose que l’on encoure vis-à-vis d’Allah ? » Le Prophète ﷺ répondit : « Sa colère ». L’homme a alors demandé: « Comment pouvons-nous l’éviter? » Le Prophète ﷺ a dit : « Ne vous fâchez pas. » De même, si une personne veut recevoir la miséricorde d’Allah ﷻ, elle doit être miséricordieuse envers les autres.

Lecture connexe :

– Du bureau de l’aumônier : Succès – Un paradigme coranique

Du bureau de l’aumônier : succès – un paradigme coranique

– Haleh Banani | Où la psychologie rencontre l’islam | « Est-ce que la colère te contrôle? » Partie 1/2

Haleh Banani | Où la psychologie rencontre l’islam | « Est-ce que la colère te contrôle ? Partie 1/2″