malik ibn dinaar

Maalik Bin Dinaar (rahmatullahi alayh) était l’un des célèbres saints
de son temps. On dit qu’au début de sa vie il n’était pas un homme pieux et
quand quelqu’un lui a demandé comment il a fait taubah pour ses péchés et a donné
ses mauvaises manières, il a raconté l’histoire suivante sur lui-même:

«J’étais policier dans ma jeunesse. J’aimais le vin et je voudrais
boire comme un poisson. Je buvais jour et nuit et menais une vie insouciante. je
acheté une belle esclave que j’aimais le plus. J’ai eu un
fille d’elle, une adorable enfant que j’aimais beaucoup et elle
m’aimait aussi beaucoup. Quand cette petite fille a commencé à marcher
et parler, je l’aimais encore plus et elle restait avec moi tout le temps.
L’enfant innocent avait une étrange habitude. Chaque fois qu’elle voyait un verre de
du vin dans mes mains, elle l’arrachait et le renversait sur mon
vêtements. En l’aimant, je ne l’ai jamais grondée. Selon Taqdeer,
mon enfant innocente est décédée à l’âge de deux ans. j’étais
choqué et plein de chagrin et de tristesse.

Une nuit, la quinzième nuit de Sha’baan, j’étais complètement
ivre et s’est endormi sans lire mon Isha Salaah. J’ai eu le plus
horrible rêve, dans lequel j’ai vu que c’était le jour de Qiyaamah, avec
hommes sortant de leurs tombes. J’étais l’un de ceux qui étaient
conduit sur le lieu de l’interrogatoire (Maydaan-e-Hashr). J’ai entendu le
bruit de quelque chose qui me suivait et, regardant en arrière, j’ai vu un énorme
serpent me pourchassant, tout près derrière. Ah! C’était un spectacle des plus horribles. Le
le serpent avait des yeux bleus semblables à ceux d’un chat, sa bouche était grande ouverte et il était
se précipiter vers moi, le plus furieusement! J’ai couru plus vite dans la terreur, désespéré
pour ma vie avec l’horrible serpent qui court toujours après moi et qui vient
plus proche.

J’ai vu un vieil homme, vêtu de beaux vêtements blancs, plein de
parfums. Je l’ai salué en disant, Assalamu alaykum et il est revenu
mon salaam. J’ai dit: « Pour l’amour d’Allah, aidez-moi dans mes difficultés. »
Il a dit: «Je suis trop faible pour vous aider contre un serpent si puissant. Il
est trop fort. Continuez à courir, peut-être trouverez-vous de l’aide pour
vous sauve. » Courant sauvagement, j’ai vu devant moi une colline que j’ai escaladée, mais en atteignant le sommet, j’ai vu après elle, le Feu qui faisait rage de Jahannam,
avec ses châtiments les plus horribles. J’étais tellement terrifié par le serpent
que j’ai continué à courir jusqu’à avoir peur de tomber dans Jahannam.

Pendant ce temps, j’ai entendu une voix crier à haute voix: «Reviens, car tu es
aucun d’entre eux (Jahannamis). » Je me suis retourné et j’ai commencé à courir
la direction opposée. Le serpent s’est également retourné et est venu après
moi. Encore une fois, j’ai vu le vieil homme et je lui ai dit: «Vieil homme, ne peux-tu pas
sauve-moi de ce serpent. Je vous ai déjà demandé mais vous ne m’avez pas aidé.
L’homme s’est mis à pleurer et a dit: «Je suis trop faible pour vous aider contre
un serpent si puissant, mais je peux vous dire qu’il y a une colline à proximité
où ils gardent les «fiducies» des musulmans. Si vous montez cette colline, vous
pourrait trouver quelque chose qui vous appartient en confiance, ce qui pourrait vous sauver
du serpent.

Je me suis précipité vers la colline qui était de forme ronde
avec de nombreuses fenêtres à rideaux ouvertes. Les fenêtres étaient dorées
volets décorés de rubis riches et de bijoux très précieux. Sur chaque
obturateur accroché un rideau en belle soie. Quand j’étais sur le point de
escalader la colline, les anges ont appelé à haute voix: «Ouvrez les fenêtres et soulevez
les rideaux et sortez de vos chambres! Il y a un pauvre homme dans
difficulté. Peut-être que vous avez avec vous une certaine «  confiance  » qui pourrait aider
lui dans son problème. Les fenêtres s’ouvrent aussitôt, les rideaux sont allés
et de nombreux enfants innocents sont sortis, dont les visages brillaient comme
brillant comme la pleine lune. À ce moment-là, j’étais complètement désespéré
parce que le serpent était venu très près de moi. Les enfants ont appelé
leurs amis, «Sortez vite tous, car le serpent a
viens très près de lui. En entendant cela, plus d’enfants sont sortis de la
fenêtres, dans de grandes foules et parmi eux j’ai vu ma propre chère
fille décédée il y a quelque temps. Elle m’a aussi vu et
a commencé à pleurer, en disant: «Par Allah! C’est mon cher père. Elle
a sauté sur un berceau oscillant, qui semblait être fait de lumière
(Noor) et a couru vers moi. Soudain, elle se tenait à mes côtés
et je lui ai fait un gros câlin. Elle leva sa main gauche vers moi et avec
sa main droite chassa le serpent. Le serpent est immédiatement allé
une façon. Elle m’a ensuite donné un siège et assis sur mes genoux a commencé à jouer
avec ma barbe avec sa main droite en disant: «Mon cher père,

۞ ألم يأن للذين ءامنوا أن تخشع قلوبهم لذكر ٱلله وما نزل من ٱلحق ولا يكونوا كٱلذين أوتوا ٱلكتب من قبل فطال عليهم ٱلأمد فقست قلوبهم وكثير منهم فسقون

«Le moment n’est-il pas venu pour les croyants (qui commettent des péchés) que leur cœur devienne humble pour le zikr d’Allah et pour la vérité qui est révélée» (al-Hadeed: 16)

J’ai été ému aux larmes et je lui ai demandé: «Ma fille, faites-vous tous
connaissez-vous la signification du Coran? » Elle a répondu: «Nous comprenons le
Qur-aan Shareef encore meilleur que vous. ‘Je lui ai demandé: «Ma chère enfant,
quel était ce serpent? Elle a dit: «Ce sont vos mauvaises actions qui
fort qu’il était sur le point de vous pousser à Jahannam. J’ai demandé: «Et
qui était ce vieil homme vêtu de blanc? Elle a répondu: «Il était votre
les bonnes actions que tu avais rendues si faibles qu’il ne pouvait pas t’aider
contre le serpent (bien qu’il vous ait montré un moyen de vous échapper). je
demandé: «Que faites-vous tous sur cette colline?» Elle a répondu: «Nous sommes
les enfants de musulmans, qui sont morts quand nous étions petits. Nous vivrons
ici jusqu’au Jour de Qiyaamah, attendant d’être rejoint avec vous. Lorsque
vous venez à nous, nous vous demanderons pardon pour vous par Allah Ta’ala.
Je me suis alors réveillé de ce rêve, avec la peur (du serpent) encore fraîche
dans mon esprit. Je me suis tourné vers Allah Ta’ala en taubah dès que je me suis réveillé,
et j’ai abandonné toutes mes mauvaises voies.

Référence- Fazaile sadaqat

Article associé: