Je l’ai vu assassiné en disant « Ya Allah ! » Ce que je vais vous dire doit être l’une des choses les plus horribles que j’aie jamais vues de ma vie.

[As part of the MuslimMatters x CAGE Dhul Hijjah Activism Drive: Close Guantanamo, we bring you a series, Guantanamo Memories, of stories from behind bars.]

Lorsque j’étais à Bagram, en Afghanistan, en 2002, des soldats américains ont fait venir un jeune chauffeur de taxi afghan. Il n’avait que 22 ans. Il s’appelait Dilawar (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde). Il a été amené quatre jours seulement avant la fin du Ramadan.

Continuez à soutenir MuslimMatters pour l’amour d’Allah

Alhamdulillah, nous sommes à plus de 850 supporters. Aidez-nous à atteindre 900 supporters ce mois-ci. Tout ce qu’il faut, c’est un petit cadeau d’un lecteur comme vous pour nous permettre de continuer, pour seulement 2 $ / mois.

Le Prophète (SAW) nous a enseigné que les meilleures actions sont celles qui sont faites de manière cohérente, même si elles sont petites.
Cliquez ici pour soutenir MuslimMatters avec un don mensuel de 2 $ par mois. Réglez-le et recueillez les bénédictions d’Allah (swt) pour le khayr que vous soutenez sans y penser.

Pendant quatre jours, il a été enchaîné au plafond par les poignets. J’ai vu son corps s’affaisser après avoir été dans cet état pendant si longtemps. Mais, au lieu de lui donner l’aide dont il avait besoin, les soldats ont commencé à donner des coups de poing et de pied sur son corps enchaîné et cagoulé. Chaque fois que les soldats américains le frappaient, il criait : « Ya Allah !

Cela les amusait… Alors ils le frappaient à tour de rôle pour l’entendre chercher l’aide d’Allah. subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) aider… jusqu’à ce qu’ils le tuent ! Lorsqu’un médecin a examiné son corps, elle a dit qu’elle avait vu des blessures similaires sur des personnes qui avaient été renversées par un bus.

Dilawar a été tué en prononçant le nom d’Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il)pendant le ramadan. Cela me rappelle l’histoire de Haram ibn Milhan raḍyAllāhu 'anhu (qu'Allah soit satisfait de lui); l’un des soixante-dix mémorisateurs du Coran envoyés par le Prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (paix et bénédictions d'Allah sur lui) pour enseigner aux autres la parole de Dieu. Il a été traîtreusement transpercé dans le dos. Lorsqu’il fut frappé, il dit :

« J’ai gagné, par le Seigneur de la Ka’bah! », à cause de sa conviction sincère qu’il avait payé le prix du Paradis.

Qu’Allah subḥānahu wa ta'āla (glorifié et exalté soit-Il) pardonnez et acceptez Dilawar dans les niveaux les plus élevés de Ses jardins.

N’oubliez pas de rejoindre MuslimMatters et CAGE ce mois-ci alors que nous travaillons à la fermeture de Guantanamo. Découvrez comment vous pouvez agir aujourd’hui.

Lecture connexe :

Dhul Hijjah Global Activism Drive : Fermer Guantanamo