La décision de l’Arabie saoudite de limiter l’utilisation de haut-parleurs dans les mosquées a été mise à jour. Beaucoup ont salué les décisions d’abaisser les limites de décibels dans un pays avec des dizaines de milliers de mosquées.

Le ministre des Affaires islamiques d’Arabie saoudite a autorisé les mosquées de tout le royaume à utiliser des haut-parleurs extérieurs à un volume maximal pendant les prières de l’Aïd et du vendredi.

Cette décision intervient après que le tollé général de la semaine dernière a conduit l’administration à réduire le volume. La décision la plus récente a été prise pour accueillir le nombre accru de fidèles assistant aux prières de l’Aïd et du vendredi et garantir que ceux qui adorent à l’extérieur puissent entendre l’imam tout au long du sermon et de la prière.

Selon le ministère des Affaires islamiques, les enfants fragiles, âgés et jeunes pourraient être affectés par l’utilisation à haut volume des haut-parleurs extérieurs et noyer les prières faites dans les mosquées environnantes.

Même si de nombreuses personnes saluent la décision de réduire le niveau de décibels dans les maisons à des dizaines de milliers de mosquées, les décisions ont également suscité un débat sur les réseaux sociaux. Un hashtag appelant à l’interdiction de la musique forte dans les restaurants mais aussi les cafés qui gagnent en attrait.

Le Dr Abdullatif bin Abdulaziz Al Sheikh, ministre des Affaires islamiques, a déclaré que les critiques étaient propagées par les ennemis du royaume, qui veulent contrôler l’opinion publique.

Au cours des dernières années, le gouvernement saoudien a promu des idéaux islamiques modérés dans la région et dans le monde. Il a également assoupli les interdictions sociétales, telles que l’interdiction aux femmes de conduire et l’autorisation de concerts et d’événements sportifs mixtes, qui étaient en place depuis des décennies. De nombreux Saoudiens, dont les deux tiers ont moins de 30 ans, ont adopté les normes sociales plus souples.

Dans une interview accordée lundi à la chaîne de télévision Al Ekhabariya, le Dr Al Sheikh a déclaré que les haut-parleurs dans les mosquées sont une chose moderne. Ce n’est pas quelque chose qui dérive de la charia. Les interdire ne devrait pas inquiéter les musulmans.

Selon le Dr Al Sheikh, l’adhan (appel à la prière) se fait au moment de la prière ; ainsi, les gens devraient se précipiter vers la mosquée au lieu d’attendre l’iqamah (deuxième appel à la prière), exclusivement pour ceux qui se trouvent à l’intérieur de la mosquée. Il a également ajouté que les fidèles devraient être à l’heure à la mosquée.

ARTICLES SIMILAIRES