Le Royaume d’Arabie Saoudite a ouvert la mise en œuvre de la Omra 1444 H aussi largement que possible pour tous les musulmans du monde entier. Les autorités saoudiennes ont marqué le début de la saison de la Omra en supprimant l’âge limite pour que les enfants puissent entrer dans les deux saintes mosquées. Cela signifie que les enfants peuvent accompagner leurs familles pour prier ou effectuer la Omra au Masjid al-Haram à La Mecque.

La bonne nouvelle a été annoncée samedi par le ministère du Hajj et de la Omra confirmant que désormais les parents peuvent amener leurs enfants dans la sainte mosquée. Cependant, le ministère a noté que les enfants de plus de 5 ans doivent d’abord obtenir un permis via l’application Eatmarna, tandis que les enfants de moins de 5 ans sont libres d’entrer dans la sainte mosquée sans avoir besoin d’un permis d’entrée.

Auparavant, l’Arabie saoudite avait également annoncé que les personnes qui entraient dans le Royaume avec un visa autre que la Omra, y compris celles titulaires d’un visa touristique, pouvaient désormais également effectuer la Omra dans le Royaume.

Le ministère du Hajj et de la Omra a déclaré que la décision, entrée en vigueur le 30 juillet, vise à enrichir l’expérience culturelle et religieuse des pèlerins.

Les visiteurs éligibles pour un visa d’arrivée ou un visa électronique et les titulaires de visas américains, britanniques ou Schengen sont également inclus. Même un visa de transit de 24 heures peut également effectuer la Omra en réservant à l’avance sur les applications Tawakkalna ou Eatmarna.

Le sous-ministre adjoint du Hajj pour les services de pèlerinage et de Omra, Hisham Bin Abdel Moneim Saeed, a souligné que les demandes de Tawakkalna et d’Eatmarna s’appliqueront toujours à chaque pèlerin qui souhaite obtenir un permis pour effectuer la Omra, ainsi qu’un permis pour entrer à Al-Rawdah Sharifa à Masjid. an-Nabawi à Médine.

Saeed a ajouté que les deux applications sont nécessaires pour faciliter les processus organisationnels et pour surveiller l’étendue de l’absorption, en plus d’améliorer l’expérience numérique des pèlerins.

En outre, le gouvernement saoudien a également autorisé les personnes qui n’ont pas reçu le vaccin contre le COVID-19 ou qui n’ont pas terminé la dose complète à effectuer la Omra et à entrer dans les deux saintes mosquées à condition qu’elles ne soient pas infectées par le coronavirus ou avoir été en contact avec une personne confirmée infectée par le virus.

ARTICLES SIMILAIRES