Un récent rapport publié par Statistique Canada indique que les crimes haineux ciblant les communautés musulmanes à travers le Canada ont connu une augmentation significative de 71 % en 2021.

Le rapport publié mardi note qu’il y a eu 144 attaques contre des musulmans en 2021, une augmentation par rapport aux 84 incidents enregistrés en 2020. Cependant, la flambée des attaques a diminué par rapport à 2019, alors qu’il y avait 182 cas ciblant la communauté musulmane canadienne.

Dans un Tweet, le Conseil national canadien des musulmans (NCCM) a déclaré que les chiffres statistiques du Canada montraient une augmentation spectaculaire de la haine anti-musulmane en 2021. Mais il a déclaré que le nombre de crimes haineux dépasse de loin ce que les statistiques sur les crimes haineux apparaissent.

L’augmentation des attaques dues à l’islamophobie au cours de la dernière année a coïncidé avec le meurtre de quatre membres de la famille Afzaal à London, en Ontario, par Nathaniel Veltman. Il a délibérément enfoncé sa camionnette dans la famille Afzaal alors qu’ils traversaient la route.

Selon une enquête policière, l’attaque a été planifiée et motivée par la haine, alors que le premier ministre Justin Trudeau l’a qualifiée d’attaque terroriste.

Le rapport statistique du Canada explique que même s’il est difficile de lier les incidents de crimes haineux signalés à la police à des événements spécifiques, la couverture médiatique et le discours public peuvent sans aucun doute accroître la sensibilisation et les réactions négatives des personnes qui partagent des traits haineux.

Selon l’agence, le nombre de crimes haineux enregistrés par la police a augmenté de 71 % depuis 2019. La première année de la pandémie a vu le plus grand nombre de crimes haineux signalés par la police depuis que Statistique Canada a commencé à suivre les données en 2009.

Bien que le Canada soit perçu par le monde extérieur comme un paradis pour le multiculturalisme, les experts affirment que le pays a fait face à une augmentation des crimes haineux contre les musulmans au cours des dernières décennies en raison de la rhétorique antimusulmane des politiciens et des médias.

L’année dernière, le CNMC a publié un ensemble de 61 recommandations politiques pour que tous les niveaux de gouvernement prennent des mesures contre l’islamophobie après avoir tenu des séances de consultation avec des mosquées et des groupes de la société civile représentant les musulmans à travers le Canada.

Le gouvernement canadien a ensuite ouvert une application précieuse pour lutter contre l’islamophobie en réponse à l’appel du groupe de défense à but non lucratif. Le rôle de l’application est d’atteindre le public et de conseiller le Premier ministre et le gouvernement sur la meilleure façon de lutter contre l’islamophobie dans le pays.

ARTICLES SIMILAIRES