« Nous avons dû briser le statu quo » : la campagne britannique cherche à mobiliser le vote musulman | Politique

UN Le groupe de campagne espérant mobiliser les communautés musulmanes à l’approche des élections générales a déclaré vouloir s’assurer que leurs votes soient « pris au sérieux » et vise à produire une liste de candidats qu’ils soutiendront plus tard cette année.

Le groupe de campagne Muslim Vote espère encourager le plus grand nombre des 3,9 millions de musulmans du Royaume-Uni à voter lors des prochaines élections générales, en se concentrant sur les circonscriptions où ils peuvent avoir le plus d'impact.

Abubakr Nanabawa, coordinateur et porte-parole de la campagne âgé de 24 ans, a qualifié la mobilisation des électeurs musulmans d'« historique » et a déclaré que beaucoup voulaient faire une « réelle différence » dans les bureaux de vote, en particulier à la lumière de l'offensive israélienne à Gaza. , qui a tué plus de 35 000 personnes.

« Le soutien actif à la réponse israélienne signifiait que nous avions le sentiment de devoir briser le statu quo selon lequel les travaillistes remportaient le vote musulman à l’unanimité », a-t-il déclaré. « Au lieu de cela, le message est que si un gouvernement veut notre vote, alors il doit le mériter. »

Le groupe de campagne, qui prétend être soutenu par plusieurs organisations, a été lancé en décembre de l'année dernière après le rejet du vote sur un cessez-le-feu à Gaza par le Parlement un mois plus tôt.

Parmi les groupes soutenant la campagne, deux ont été nommés par le secrétaire communautaire, Michael Gove, au Parlement plus tôt cette année, qui a déclaré qu'ils seraient évalués par rapport à une nouvelle définition gouvernementale de l'extrémisme. Malgré cela, le coordinateur a déclaré qu'il soutenait l'Association musulmane de Grande-Bretagne et Muslim Engagement and Development, qui ont toutes deux fermement nié les accusations d'extrémisme et ont décrit la décision de Gove comme un « effort flagrant visant à étouffer les voix dissidentes ».

Nanabawa a décrit le résultat du vote sur le cessez-le-feu comme un « moment de grande déception et de colère ».

« Ce vote a été la confirmation pour de nombreux musulmans que le parti travailliste en particulier, qui avait passé des années à essayer de revendiquer le vote musulman et de s'en approprier, n'accordait pas d'importance aux opinions de ses électeurs musulmans qui, dans l'ensemble, demandaient pour un cessez-le-feu », a-t-il déclaré.

La position des travaillistes sur le conflit à Gaza a changé depuis les attaques du Hamas du 7 octobre de l'année dernière, lorsqu'environ 1 200 personnes ont été tuées et 250 prises en otages. Depuis février, le parti appelle à un cessez-le-feu immédiat dans la région et à la libération de tous les otages.

Cependant, certains ont établi des liens entre le soutien initial du Labour à l'offensive israélienne et la baisse de popularité parmi les communautés musulmanes.

Dans 58 circonscriptions municipales, où plus d'un habitant sur cinq s'identifie comme musulman, la part des voix du parti travailliste a baissé de 21 % lors des élections locales de cette année, selon une analyse de la BBC. Dans la course à la mairie des West Midlands, la victoire du Parti travailliste a été particulièrement serrée, en partie grâce au candidat indépendant Akhmed Yakoob, arrivé troisième et qui a mené sa campagne en partie sur un ticket pour Gaza.

Nanabawa, qui a déclaré avoir déjà parlé à des milliers d'électeurs musulmans, a déclaré que les deux principaux sujets de préoccupation sont l'offensive à Gaza et la crise du coût de la vie.

Le groupe de campagne, qui, selon le coordinateur, n'est pas un groupe religieux et n'est pas représentatif de tous les musulmans britanniques, « recommandera une série de candidats à l'approche des élections », dans toutes les circonscriptions, qui s'alignent sur leurs demandes politiques en matière de politique étrangère, le NHS et éducation.

Lorsqu'on lui a demandé si les candidats devaient être élus sur des questions spécifiques, Nanabawa a répondu : « C'est une chose honorable que les gens utilisent leurs votes pour dénoncer le massacre massif en cours d'hommes, de femmes et d'enfants.

« Je pense que ce qui est vraiment clair dans cette campagne, c'est que nous voulons revigorer l'esprit de démocratie qui s'est perdu dans ce système bipartite que nous avons depuis longtemps, où les gens ont le sentiment qu'ils n'ont d'autre choix que de voter pour le parti travailliste. ou conservateur.

Un porte-parole du parti travailliste a déclaré que Keir Starmer ne prendrait pas « un seul électeur pour acquis » et que le parti « travaillerait dur » pour garantir la confiance au sein des communautés.

Ils ont ajouté : « Au Royaume-Uni, nous continuerons à travailler avec la communauté musulmane pour montrer notre soutien, reconnaître sa contribution et lutter contre la montée de l’islamophobie. Et au niveau international, nous ne relâcherons pas nos appels à un cessez-le-feu immédiat, à la libération immédiate de tous les otages et à la levée de toutes les restrictions israéliennes sur le flux d’aide pour atténuer l’urgence humanitaire à Gaza.