On y lit : « Mon doux amour, j'espère que tu te sens mieux »

On y lit : « Mon doux amour, j'espère que tu te sens mieux »


Dans cette réponse de conseil :

« Vous avez le droit d'être en désaccord avec votre mari. Si vous n’approuvez pas ce qu’il fait, islamique ou non, dites-lui respectueusement. Ce n'est pas parce que quelque chose est permis (c'est-à-dire avoir jusqu'à 4 femmes) que nous devons l'aimer et le vivre.

Si vous n’êtes pas à l’aise de partager votre mari avec d’autres femmes, vous n’êtes pas obligé de le faire. Bien sûr, l’idéal serait qu’il se rende compte de son erreur et s’arrête, mais cela ne semble pas être une option pour le moment. »


As-Salaamu `Alaikum chère sœur,

Merci pour votre question. Je peux comprendre d'après votre question que vous vous sentez confus et stressé à cause de la situation. Cela n'aide pas que votre mari continue de changer son histoire et de vous faire porter la responsabilité du problème alors qu'en fait c'est la sienne.

Je vais essayer de répondre à votre question du point de vue d'un conseiller. Comme je ne suis pas un érudit islamique et que je ne peux pas répondre de ce point de vue. Si vous recherchez une fatwa, veuillez soumettre votre question à notre section « Demander à l'érudit ».

Relation

Il y a deux choses en Islam : notre relation avec Allah et notre relation avec les autres. La plupart charia questions traitant de nos relations avec les autres. C’est parce que ces relations ont un impact direct sur notre spiritualité.

Si nous traitons mal les autres mais prions tous les jours, notre religion est incomplète. Cela fonctionne également dans l'autre sens ; si nous ne prions pas mais traitons seulement les autres correctement, alors nous ne pratiquons toujours que de manière incomplète..

Cependant, les droits que les autres ont sur nous sont si importants qu’on nous dit qu’Allah ne nous pardonnera pas tant que ceux que nous avons blessés ne nous auront pas pardonné. Allah est Miséricordieux et Pardonneur, mais on nous dit constamment de traiter les autres avec respect, gentillesse et générosité (notez que je n'ai pas dit équité).

Traitement

Je peux voir que vous avez pris les actions de votre mari et les avez intériorisées en espérant que si vous êtes une meilleure épouse, il cessera de se comporter de manière blessante. Si vous y réfléchissez réellement, c’est une logique erronée. Il est vrai que le maltraiter peut le faire fuir.

Cependant, le traiter impeccablement ne le rapprochera pas nécessairement s’il a déjà décidé qu’il ne fait rien de mal. S'il sentait qu'il avait tort et ressentait tellement d'amour pour vous qu'il ne voulait pas vous faire souffrir, ni à vous ni à votre fille, alors cela fonctionnerait.

Cependant, d’après votre lettre, votre « gentillesse » semble se traduire par une faiblesse et une acceptation de ses voies. Je n'encourage jamais les gens à être impolis, mais je ne les encourage pas non plus à être super gentils, car une fois que vous perdez patience, vous allez exploser.

Désaccord

Vous avez le droit d'être en désaccord avec votre mari. Si vous n’approuvez pas ce qu’il fait, islamique ou non, dites-lui respectueusement. Ce n'est pas parce que quelque chose est permis (c'est-à-dire avoir jusqu'à 4 femmes) que nous devons l'aimer et le vivre.

Si vous n’êtes pas à l’aise de partager votre mari avec d’autres femmes, vous n’êtes pas obligé de le faire. Bien sûr, la situation idéale serait qu’il se rende compte de son erreur et s’arrête, mais cela ne semble pas être une option pour le moment.

Si vous vous demandez comment gérer la situation, je pense que vous le savez déjà. Soyez gentil, soyez cordial, mais défendez vous-même, votre fille et ce que vous pensez être juste. Si vous pensez que votre mari parlant de ses petites amies a un effet négatif sur votre fille (avoir une petite amie, d'ailleurs, n'est pas permis en Islam), alors vous devez prendre les mesures nécessaires pour préserver le bien-être émotionnel de votre fille et de son bien-être. vision de l'Islam.


Regardez cette vidéo de conseil :


Vos forces

De nombreuses femmes se tournent vers les hommes dans leur vie pour leur donner satisfaction et les féliciter. Si cela n’est pas reçu, les femmes commencent à examiner tous leurs défauts et à penser qu’elles ne méritent peut-être pas d’éloges. Nous avons tous des choses sur lesquelles nous pouvons travailler, mais nous avons tous aussi des atouts qui doivent être reconnus et respectés.

Vous essayez trop de trouver vos défauts et de les corriger dans l'espoir que votre mari reconnaîtra à quel point vous êtes merveilleuse et quittera sa petite amie. Vous basez votre bonheur sur les actions de quelqu'un d'autre, ce qui donne beaucoup de pouvoir à quelqu'un d'autre sur vous-même.

Je ne te dis pas de quitter ton mari. Je vous dis de réfléchir profondément à ce que vous voulez et à ce qui est bon pour vous et votre fille et d'agir en conséquence. Si vous pouvez trouver un moyen de le faire tout en maintenant une relation avec votre mari, alors tant mieux. Sinon, c'est votre décision.

Ce qui n'est pas acceptable, c'est que quelqu'un vous traite mal, utilise les règles islamiques pour justifier faussement ses actions et vous met ensuite en tête que c'est de votre faute. Ce n’est ni islamique ni éthique selon aucune vision du monde.

Je prie pour que les choses s'arrangent pour toi,

***

Clause de non-responsabilité: La conceptualisation et les recommandations formulées dans cette réponse sont très générales et reposent uniquement sur les informations limitées fournies dans la question. En aucun cas AboutIslam, ses conseillers ou employés ne pourront être tenus responsables de tout dommage pouvant découler de votre décision dans l’utilisation de nos services.