Harry Potter est-il haram ? Les parents et les enfants musulmans se posent cette question depuis plus de deux décennies, et il est encore difficile de trouver une réponse définitive ! Pour les lecteurs avides, une question plus large se profile : que dit réellement l’islam sur la littérature et la poésie ? Les musulmans peuvent-ils lire des œuvres de fiction non islamiques ? Le Coran ne nous dit-il pas que les poètes sont maudits ?

Dans cet épisode du podcast MuslimMatters, Shaykh Shahin-ur Rahman et Zainab bint Younus discutent de Harry Potter, Matilda, de la façon dont les musulmans peuvent bénéficier de la littérature et de ce que l’Islam vraiment dit de la poésie !

Continuez à soutenir MuslimMatters pour l’amour d’Allah

Alhamdulillah, nous sommes à plus de 850 supporters. Aidez-nous à atteindre 900 supporters ce mois-ci. Tout ce qu’il faut, c’est un petit cadeau d’un lecteur comme vous pour nous permettre de continuer, pour seulement 2 $ / mois.

Le Prophète (SAW) nous a enseigné que les meilleures actions sont celles qui sont faites de manière cohérente, même si elles sont petites.
Cliquez ici pour soutenir MuslimMatters avec un don mensuel de 2 $ par mois. Réglez-le et recueillez les bénédictions d’Allah (swt) pour le khayr que vous soutenez sans y penser.

Shaykh Shahin-ur Rahman est diplômé en 2014 d’un séminaire islamique traditionnel au Royaume-Uni. En 2021, il a obtenu une maîtrise à l’Université de Warwick en 2021 en éducation islamique : théorie et pratique. Penseur, éducateur et écrivain, il est le fondateur d’Al-Rahma, une plateforme de daʿwah basée dans sa ville natale de Northampton. Professionnellement, le cheikh travaille comme rédacteur de programmes pour une maison d’édition à Londres.

Lié: 5 leçons importantes de Harry Potter